Partager:

Dites-nous Jean-Marc Vaucher

26 oct 2017 Editos

Depuis quand es-tu bénévole et quelles sont tes fonctions ?

Cela fait depuis le début des années 2000 que je fais partie de la grande famille des bénévoles. Au début, j’ai surtout œuvré à la porte des « prisons ». Je me suis aussi occupé des statistiques alors que celles-ci n’étaient pas encore informatisées. J’ai par la suite pris la responsabilité de tenir les feuilles de match, poste que j’occupe encore actuellement. Je suis également adjoint à notre Chef matériel, Claude Sterchi, que j’accompagne lors des déplacements. 

Et comment ça se passe lors des matchs, à la maison et à l’extérieur ?

À la maison, c’est très fixe. J’arrive à la patinoire deux heures avant les matchs pour introduire la composition des équipes, lesquelles me sont fournies par les coaches. Puis, je reste généralement trente minutes, voir une heure, après les matchs pour boucler la rencontre avec les arbitres et faire encore les quelques corrections, notamment lors de l’attribution des assists. 

En déplacement, la journée commence en fin de matinée lorsque j’aide Claude (Sterchi) à préparer le matériel nécessaire pour le déplacement. Nous dînons avec l’équipe et nous partons environ une heure avant les joueurs avec le nouveau bus du matériel, de façon à ce que tout soit prêt lorsque les joueurs arrivent. Je prépare aussi les gourdes. Comme je reviens généralement avec les joueurs, l’heure de rentrée dépend de la longueur du trajet.

Quelles sont tes impressions pour cette saison 2017/18 ?

Les exigences étant élevées, il y a un gros travail qui est demandé par les entraîneurs pour atteindre les objectifs. J’ai pu constater un durcissement à ce niveau-là, car les jours de congé sont assez rares au final. Concernant l’équipe, il y a un très bon groupe qui accepte sans problème les nouveaux joueurs qui nous rejoignent, même quand il s’agit de joueurs qui ne viennent que pour quelques matchs, notamment pour remplacer temporairement un blessé par exemple.

Tu as quand même une vie en-dehors du HCC ?

Oui, et même si je suis un nouveau retraité! J’ai une formation d’Informaticien de gestion qui m’a permis de conserver un ou deux petits mandats dans la région. A part cela, j’aime me promener dans la nature, que ce soit simplement pour marcher ou cueillir des champignons.

Pour toi le HCC, c’est … ?

Une grande partie de ma vie. Enfant, j’ai eu la chance d’assister avec mon père aux six titres de Champion Suisse. Je me suis toujours dit que je donnerai un peu de mon temps au club par la suite.
Le HCC, c’est une belle aventure qui me permet de garder contact avec une certaine jeunesse et qui donne aussi des buts à atteindre. 

 

Jean-Marc Vaucher

Chef matériel-adjoint

 

Propos recueillis par Jean Dreier