Partager:

Racontez-nous Diego SCHWARZENBACH !

18 déc 2017 Interview

Les matchs entre Olten et le HCC ont souvent été intenses, Est-ce que cela eu une influence sur ton choix de venir aux Mélèzes ? 

Je ne crois pas que ce soit la raison principale, même s’il est vrai que les matchs entre le HCC et Olten ont toujours été intenses tant sportivement qu’émotionnellement, aussi parce que les deux clubs sont ambitieux et jouent généralement dans le haut du tableau.

Tu as déclaré dans le dernier numéro du magazine: avoir des regrets quant au fait de n’avoir pas eu ta chance en National League. Quelle en est la raison selon toi ?

C’est difficile à expliquer car je n’ai pas la maîtrise des décisions des dirigeants des clubs de National League. Je n’ai pas non plus chercher absolument à jouer au niveau supérieur et j’ai peut-être trop attendu en pensant que Olten y arriverait.

Quand tu étais junior à Berne, tu marquais beaucoup de points, mais recevais aussi beaucoup de pénalités. Étais-tu un joueur méchant ?

Je n’étais certainement pas un joueur méchant, mais j’étais surtout très indiscipliné et j’avais une fâcheuse tendance à trop râler vers les arbitres. J’ai donc été logiquement puni. Avec l’âge et l’expérience, je me suis calmé à ce niveau-là, même si j’entre sur la glace pour ne pas perdre.

Tu as également joué un championnat du monde avec la Suisse M18. Quel souvenir en gardes-tu et quelle a été ton expérience par la suite avec l’équipe nationale M20 ?

Ce n’est pas un bon souvenir dans la mesure où l’équipe avait été reléguée au terme du championnat du monde. Avec la Suisse M20, j’avais aussi l’occasion de jouer un championnat du monde. Malheureusement, j’ai été victime d’une commotion cérébrale lors du dernier match de préparation et j’ai dû reprendre l’avion avant le début du championnat. 

Aujourd’hui as-tu eu le temps de visiter un peu La Chaux-de-Fonds ?

J’ai eu bien entendu l’opportunité de visiter la Ville et ses alentours, et c’est d’autant plus agréable que j’aime marcher.