Partager:

Racontez-nous Jaison DUBOIS !

26 oct 2017 Interview

La question de Stéphanie Hohermuth (supportrice du HCC) – Où te vois-tu dans quelques années ?

Sur un plan purement sportif, j’espère naturellement pouvoir continuer à évoluer en National League ou en Swiss League, que ce soit au HCC ou ailleurs. Sur un plan personnel, je devrais obtenir mon Bachelor que j’effectue actuellement à la Haute école de Gestion à Neuchâtel.

 

Le HCC connaît une grosse hécatombe de joueurs blessés, est-ce que tu y penses quand tu entres sur la glace ?

Il ne faut surtout pas y penser, c’est encore le meilleur moyen de se blesser. D’autre part, si tu entres sur la glace avec la crainte de te blesser, tu ne peux pas te donner à 100 %.

 

La volonté des coachs est de jouer plus «physique» cette saison, est-ce que cela a changé quelque chose à ton style ?

Pas vraiment. J’ai toujours été plus un gratteur qu’un créateur de jeu. En tant que joueur d’énergie, un système plus «physique» me convient donc parfaitement bien.

 

Ce soir, MySport diffuse le match à la télévision, Est-ce une pression supplémentaire ?

Je n’ai peut-être pas l’habitude de passer à la télé, mais je n’y pense pas. S’il doit y avoir du monde contre EVZ Academy, c’est une bonne chose car nous aimons que le public soit présent et nous porte. En l’occurrence, c’est donc plus une motivation qu’une pression.

 

Le HCC joue onze matchs au mois d’octobre, comment gères-tu ta récupération ?

Il s’agit surtout de bien dormir et de s’alimenter correctement. Un tel programme exige une discipline de vie certainement plus accrue lorsque nous avons autant de matchs en si peu de temps. Dès lors, pas question de sortir, je préfère rester tranquillement à la maison. J’ajoute encore que les bains d’eau glacée sont excellents pour la récupération.