Partager:

Ajoie s'offre le derby

16 nov 2018 Résumé

Il y a des soirs, comme ça, où rien ne va. Le HCC l’a appris à ses dépens vendredi soir face à son voisin jurassien. Le HC Ajoie s’est imposé 4 à 1 aux Mélèzes au terme d’une rencontre qu’il a dominée presque entièrement, à l’exception de la première période.

Les derbys ont vraiment un parfum particulier. Dès les premiers coups de lame, l’ambiance et l’engagement sentaient bon la rivalité neuchâtelo-jurassienne. Et même si aucune réussite n’est venue faire exploser de joie l’un ou l’autre des camps, la première période a été plaisante à suivre. Les deux portiers ont chacun leur tour montré qu’ils étaient là et bien là. Tim Wolf, qui fêtait son 250e match de Ligue nationale, a brillé très tôt en arrêtant d’un joli réflexe un essai de Jonathan Hazen (4e). Il allait encore sauver la baraque quelques fois, surtout dans les cinq dernières minutes du tiers-temps, quand les assauts ajoulots se sont faits plus pressants.

Les Chaux-de-Fonniers n’étaient pas en reste. Samuel Grezet (11e), Brett Cameron (14e) ou encore Timothy Coffman (19e) ont su se montrer dangereux, mais leurs essais n’étaient que rarement cadrés. Dans l’ensemble, les vingt premières minutes étaient résolument équilibrées, comme le démontre la statistique de 12 tirs sur la cible de chaque côté.

Après le thé, les Abeilles ont semblé prendre l’ascendant sur leurs adversaires, mais leurs tentatives, trop frontales, ne mettaient pas vraiment Joël Aeby en danger. Et ces bonnes dispositions ne duraient pas. Ajoie attendait son heure. Arnaud Montandon voyait Mathias Joggi, complètement oublié au deuxième poteau et lui transmettait un caviar. Tim Wolf n’y pouvait rien (23e). Cette réussite donnait des ailes aux Vouivres, qui prenaient leurs aises dans leur zone offensive.  

A la mi-match, la rencontre a failli basculer. Côté chaux-de-fonnier d’abord quand Timothy Coffman débordait sur la droite du but ajoulot, pour centrer sur Daniel Carbis, mais Joël Aeby se montrait intraitable. Sur l’action suivante, Steven Macquat voyait son tir s’écraser sur les montants de la cage défendue par Tim Wolf. Si la rencontre a (encore) gagné en intensité au fil des minutes, elle a aussi vu les approximations se multiplier de part et d’autre. Les pucks perdus dans la zone intermédiaire ont été légion.

Au moment où on pensait que le HCC retournerait au vestiaire avec un but de retard, Patrick Zubler trouait le filet en exploitant un travail préparatoire mené tambour battant par Brett Cameron et Timothy Coffman. C’est donc dos à dos que les deux équipes s’en allaient se reposer pour 18 minutes. Dominés pendant la deuxième période, les Chaux-de-Fonniers étaient bien payés.

À la reprise, les Jurassiens revenaient avec la ferme volonté de capitaliser leur domination. Avec succès, puisque Mathias Joggi trouvait la faille une deuxième fois, cette fois en supériorité numérique (42e) juste avant que Thibault Frossard ne triple la mise (44e). Nerveux, les hommes de Serge Pelletier continuaient de multiplier les maladresses et ne semblaient guère en mesure d’inverser la tendance.

Dans ces conditions, c’est Ajoie qui prenait le large par l’intermédiaire de Thibault Frossard à nouveau (53e). Le HCC a certes fait preuve d’engagement et de volonté, mais les gestes n’étaient pas à la hauteur de ce derby. Et les Jurassiens auraient eu tort de ne pas en profiter. Ils avaient visiblement bien digéré la Saint-Martin. /mwi

La Chaux-de-Fonds – Ajoie 1-4 (0-0 1-1 0-3)

Les Mélèzes : 3303 spectateurs.
Arbitres : MM. Mollard et Erard, Schlegel et Huguet.
Pénalités : 2 x 2’ (Hofmann, Jaquet) + 10’ (Stampfli) contre La Chaux-de-Fonds. 5 x 2’ (Arnold, Joggi (2x), Pouilly, Montandon) + 10’ (Joggi) contre Ajoie.
Buts : 23e Joggi (Montandon) 0-1. 38e Zubler (Cameron, Coffman) 1-1. 42e Joggi (Birbaum, Devos, à 5 contre 4) 1-2. 44e Frossard (Arnold) 1-3. 53e Frossard (Wüst) 1-4.
La Chaux-de-Fonds : Wolf, Jaquet, Zubler, Stämpfli, Ahlström, Hofmann, Prysi, Weder, Carbis, Coffman, Cameron, Hasani, Miéville Augsburger, Bonnet, Tanner, Dubois, Grezet, Wetzel, Hobi.
Ajoie : Aebi, Pouilly,  Hauert, Birbaum, Suleski, Dotti, Casserini, Petrig, Weisskopf, Schmutz, Devos, Hazen, Joggi, Montandon, Wüst, Arnold, Frossard, Thibaudeau, Forrer, Privet, Macquat.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Erb, Petschenig, Bays, Lüthi, Guebey, Kiss, Kühni ni Wollgast. Ajoie joue sans Schmidt ni Ryser. Tim Wolf est fleuri pour son 250e match de Ligue nationale.  Tir sur la latte de Macqat (30e). Thibault Frossard et Brett Cameron sont élus meilleur joueur de chaque équipe.