Partager:

Le HCC joue à se faire peur

19 oct 2018 Résumé

Le HCC a assuré l’essentiel en un peu plus de deux minutes peu après la mi-match vendredi face à Winterthur, en inscrivant trois buts coup sur coup. Mais les hommes de Serge Pelletier n’ont pas passé une soirée tranquille pour autant. Les Zurichois ont relevé la tête en troisième période ne se sont inclinés finalement que sur la plus petite marge, 5 à 4.

Le premier Chaux-de-Fonnier à montrer les dents a été Dominic Hobi. Après un block-shoot, il filait sous le nez des défenseurs pour aller affronter Remo Oehninger mais le portier zurichois ne se laissait pas faire. Peu après, c’était au tour de Timothy Coffman de tenter sa chance, sans plus de succès. C’est à la 7e minute que le tableau d’affichage se mettait en mouvement. Une sortie ratée du dernier rempart alémanique derrière son goal permettait à Dominic Hobi de récupérer la rondelle, qui glissait à Arnaud Jaquet. Le défenseur n’avait plus qu’à ajuster un tir puissant dans la cage déserte.

Même en supériorité numérique, Winterthur ne semblait pas en mesure de revenir au score. Les Zurichois peinaient à sortir de leur zone et ne parvenaient guère à s’installer dans la zone de défense chaux-de-fonnière. Pourtant, ils ont su trouver la faille peu avant la pause. Un tir d’Anthony Staiger, qui n’avait pourtant rien d’un missile, terminait sa course au fond des filets.

C’est un but un peu chanceux qui permettait au HCC de reprendre les devants à la 23e minute. Jaison Dubois déviait la rondelle du manche sur un tir de Will Petschenig, récemment débarqué de Genève Servette en licence B. La manœuvre prenait le gardien zurichois à contre-pied, ne lui laissant aucune chance. Quelques minutes plus tard, Adam Hasani virevoltait dans la défense de Winterthur mais il se heurtait à Remo Oehninger.

Incapables de prendre le large, les Abeilles étaient à nouveau rattrapées par leurs adversaires. Alors que Ramon Tanner rongeait son frein sur le banc des pénalités, Jari Allevi trompait Tim Wolf en profitant d’un rebond et d’une certaine apathie défensive. Les deux équipes ne restaient dos à dos que peu de temps. La mi-match était à peine dépassée que Kevin Kühni profitait d’un power-play pour armer un puissant tir de la ligne bleue et redonner l’avantage à ses couleurs.

Le cauchemar zurichois ne faisait que commencer. Un peu plus d’une minute plus tard, à la suite d’une nouvelle pénalité, Daniel Carbis doublait l’avantage chaux-de-fonnier et soixante-six secondes plus tard, Gaëtan Augsburger enfonçait le clou, à 5 contre 5 cette fois-ci. Michel Zeiter arrêtait l’hémorragie en prenant un temps mort et en changeant son gardien, mais le trou était fait.

Le dernier tiers-temps n’aurait dû n’être que remplissage. C’était sans compter sur Winterthur, qui revenait au score alors qu’il restait une quinzaine de minutes à jouer. C’est Anton Ranov qui ramenait son équipe à deux longueurs du HCC, rendant un retour au score possible avec trois quarts de période à jouer. Les Chaux-de-Fonniers ont bien failli augmenter à nouveau leur avance (53e), en infériorité numérique, mais le contre à quatre mains de Timothy Coffman et Brett Cameron se terminait dans le plastron du Justin Gianola, second portier zurichois entré en jeu à la 33e minute. Sur la même pénalité, les Zurichois réduisaient une nouvelle fois le score et se prenaient à rêver d’exploit.

Un exploit qui n’a pas eu lieu. Les Chaux-de-Fonniers tenaient leur os et ne l’ont pas lâché, mais ils ne sont pas passés loin de la catastrophe. À garder en mémoire avant la venue de Davos dimanche. /mwi

La Chaux-de-Fonds – Winterthur 5-4 (1-1 4-1 0-2)

Les Mélèzes : 1757 spectateurs.
Arbitres : MM. Potocan, Gäumann, Micheli et Schegel.
Pénalités : 4 x 2’ (Grezet, Zubler, Tanner, Kiss) + 10’ (Tanner) contre La Chaux-de-Fonds. 4 x 2’ (surnombre, Staiger, Schmutz, Molina) contre Winterthur.
Buts : 7e Jaquet (Hobi) 1-0. 18e Staiger (Alihodzic) 1-1. 23e Dubois (Petschenig) 2-1. 28e Allevi (Kobach, à 5 contre 4) 2-2. 31e (30’35’’) Kühni (Hasani, Cameron, à 5 contre 4) 3-2. 32e (31’52’’) Carbis (Coffman, Hasani, à 5 contre 4) 4-2. 33e (32’58’’) Augsburger (Miéville, Ahlström) 5-2. 46e Ranov (Nigro) 5-3. 54e Martikainen (Bozon, à 5 contre 4) 5-4.
La Chaux-de-Fonds : Wolf, Jaquet, Zubler, Stämpfli, Kühni, Petschenig, Ahlström, Hofmann, Prysi, Carbis, Coffman, Cameron, Hasani, Miéville, Augsburger, Dubois, Tanner, Grezet, Hobi, Wetzel, Kiss.
Winterthur : Oehninger (33e Gianola), Schmutz, Guerra, Kobach, Molina, Pozzorini, Roos, Jonski, Sigg, Wieser, Keller, Martikainen, Bozon, Nigro, Ranov, Allevi, Alihodzic, Staiger, Scherz, Mettler, Forrer.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Guebey, Bonnet Wollgast, Erb (blessés) ni Küng (malade) mais avec Tanner, Prysi (licences B, Bienne) et Petschenig (licence B, Genève Servette). Winterthur joue sans Guggisberg, Sorensen, Blaser, Schmidli, Homberger ni Küng (blessés). Temps mort de Winterthur (32’58’’). Winterthur joue sans gardien de 59’33’’ à 60’00’’. Cameron et Staiger sont élus meilleur joueur de chaque équipe.