Partager:

La Souris croque l'Abeille

06 oct 2018 Résumé

Face à une des grosses cylindrées de Swiss League, le HCC n’a pas tenu le choc samedi soir aux Mélèzes. Rapidement menés au score, les Chaux-de-Fonniers n’ont pas réussi à revenir dans la partie. Malgré un sursaut en troisième période, ils se sont inclinés 6 à 3.  

L’entrée en matière a été pour le moins laborieuse : Olten trouvait la faille après 127 secondes quand Joachim Vodoz insistait au premier poteau jusqu’à ce que le puck fasse trembler les filets. Moins de deux minutes plus tard, Cédric Schneuwly doublait la mise, tout ça sans que le HCC ne se montre réellement dangereux. À la faveur de l’indiscipline soleuroise, les Chaux-de-Fonniers revenaient au score à 5 contre 3, par l’intermédiaire d’Adam Hasani. Malheureusement, ils ne parvenaient pas à profiter davantage de leur avantage numérique.

Un contre plus tard, Olten reprenait deux longueurs d’avance, quand Alban Rexha terminait une action qui avait laissé l’arrière-garde jaune et bleu dans le vent (12e). La vitesse des contre-attaques soleuroises a enfumé plus d’une fois la défense des Abeilles, souvent en retard dans le jeu de transition. Et Olten a bien failli enfoncer le clou dans les dernières secondes avant le thé, mais l’arbitre sifflait alors que le palet était encore jouable.

La période intermédiaire ne permettait guère au HCC de se mettre en évidence. Face à une équipe au potentiel offensif impressionnant, les hommes de Serge Pelletier ont eu du mal à imposer leur système de jeu. Trop souvent en retard, ils ont eu toutes les peines du monde à porter le danger devant la cage de Matthias Mischler. Les Souris, de leur côté, ont encore augmenté leur avance peu après la mi-match (33e) et ont dès lors ralenti la cadence.  

Le dernier vingt commençait de la pire des manières pour les jaune et bleu. Réduits à quatre, ils encaissaient le cinquième à la 43e minute. Avec quatre buts de retard, on voyait mal la situation s’améliorer. C’était sans compter sur Ramon Tanner. Le jeune Biennois redonnait de l’espoir aux 2115 spectateurs des Mélèzes en réduisant le score un peu plus d’une minute plus tard. Dans la foulée, le HCC bénéficiait à nouveau d’une double supériorité numérique qui aurait dû lui permettre de se rapprocher encore de son adversaire, mais il ne parvenait pas à en profiter.

Tout n’était pas terminé pour autant. On venait d’entrer dans les dix dernières minutes de la rencontre quand Gaëtan Augsburger réduisait encore la marque, relançant sérieusement les actions chaux-de-fonnières. Les Abeilles jetaient leurs dernières forces dans la bataille et prenaient l’ascendant sur leurs adversaires, tentant même le tout pour le tout à six contre cinq. C’est donc dans la cage vide qu’Evgeni Chiriaev scellait le score. /mwi

 

La Chaux-de-Fonds – Olten 3-6 (1-3 0-1 2-2)

Les Mélèzes : 2115 spectateurs.
Arbitres : MM. Unterfinger, Gäumann, Micheli et Huguet.
Pénalités : 5 x 2’ (Coffman (3x), Miéville (2x)) contre La Chaux-de-Fonds. 8 x 2’ (Haas (2x), Gervais, Schneuwly, Eigenmann, surnombre, Chiriaev, Schwarzenbach) contre Olten.
Buts : 3e (2’07’’) Vodoz (Schwarzenbach) 0-1. 4e Schneuwly (Rexha) 0-2. 10e Hasani (Cameron, Coffman, à 5 -2 contre 3) 1-2. Rexha (Gervais, Schneuwly) 1-3. 33e Rouiller (Hohmann, Grossniklaus) 1-4. 43e (42’16’’) Mäder (Barbero, Rouiller, à 5 contre 4) 1-5. 44e (43’28’’) Tanner (Hasani, Cameron) 2-5. 51e Augsburger (Stämpfli) 3-5. 58e Chiriaev (à 5 contre 6, dans la cage vide) 3-6.
La Chaux-de-Fonds : Wolf, Jaquet, Zubler, Stämpfli, Kühni, Hofmann, Guebey, Prysi, Tanner, Carbis, Coffman, Cameron, Hasani, Miéville, Augsburger, Grezet, Küng, Hobi, Dubois, Wetzel, Kiss.
Olten : Mischler, Bucher, Lüthi, Bagnoud, Eigenmann, Grossniklaus, Rouiller, C. Gerber, Barbero, Haas, Chiriaev, Truttmann, Schneuwly, Rexha, Gervais, Horansky, Hohmann, Ulmer, Schwarzenbach, Mäder, Vodoz.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Lüthi, Erb, Bonnet ni Wollgast (blessés) mais avec Tanner et Prysi (licences B, Bienne). Olten joue sans Huber, Muller, Zanatta, Wyss (blessés), Heughebaert (en licence B à Bâle) ni R. Gerber (en licence B à Langnau). Tir sur la latte de Miéville (8e). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 57’38’’ à 57’48’’. Jaquet et Schneuwly sont élus meilleur joueur de chaque équipe.