Partager:

racontez-nous Jérôme BONNET !

27 sep 2018 Interview

Comment vas-tu et quelle est la nature de ta blessure ?
Je vais très bien merci. Mon épaule a besoin de repos actuellement... luxation acromio-claviculaire décelée. J’espère un retour début décembre à la compétition.

Lüthi cette saison, McFarland la saison dernière, Hobi celle d’avant et d’autres encore avant, sans compter le pneu éclaté sur l’autoroute. Peut-on parler de malédiction viégeoise. Le HCC a-t-il des rabais de quantité à l’hôpital de Viège ?
Aucune malédiction en vue, mais de simples faits de jeux qui s’y sont passés et qui auraient pu se passer partout ailleurs. Je ne me suis pas rendu personnellement à l’hôpital de Viège donc pas d’informations quant à de potentiels rabais :)

On va souvent parler des 100 ans du club. Est-ce une pression supplémentaire quand tu entres sur la glace ?
J’aime parler d’excitation supplémentaire. La pression n’est absolument pas bénéfique.

Une bonne dizaine de nouveaux joueurs dans le vestiaire. Comment se passe l’intégration et les anciens comme toi ont-ils un rôle spécial dans ce contexte ?
Chaque nouveau joueur s'est parfaitement intégré au groupe déjà existant. En plus d’avoir des qualités hockeyistiques tout le groupe s'est trouvé un objectif commun à atteindre. C’est un réel plaisir que de franchir la porte du vestiaire chaque matin et de travailler dans une atmosphère plaisante et harmonieuse.

Il semble que l’alignement en attaque n’est pas encore vraiment défini, au contraire de la défense. Peut-on parler encore de période de rodage ?
J’assimile ça à une équation à choix multiples, ce qui est un grand avantage. La saison est longue et les imprévus en font partie. Avoir plusieurs solutions est une force.

Ce soir, nous recevons Ajoie. Un mot sur cet adversaire
Notre cher et tendre voisin. Jouer contre eux est toujours un événement populaire. Faisons en sorte de clôturer chaque fête dignement.

Les groupes de supporters se fédèrent sous la bannière de « Tribune 1919 ». Les joueurs sont-ils sensibles à ce que cela bouge dans les travées ?
Nous nous réjouissons de cette association d’identité. Plus notre violon est accordé plus la musique finale est belle et fluide. Il en va de même pour toute la sphère HCC. L’union fait la force dit-on...

Le HCC a passé le cap du 1er tour de la Coupe suisse. Quel adversaire aimerais-tu rencontrer ?
Aucune préférence. Jouer une équipe de Swiss League est toujours un défi que l’on relève avec enthousiasme. Jouer une équipe de National League est excitant. S'offrir le scalp d’un plus grand est forcément un challenge que l’on souhaite relever.