Partager:

Le premier derby au HCC

26 sep 2018 Résumé

Après un round d’observation de 20 minutes, les Chaux-de-Fonniers ont pris un avantage décisif pendant le deuxième tiers-temps. Ils s’imposent 4 à 2 face à des Ajoulots qui ont redressé la tête lors de l’ultime période, mais sans parvenir à refaire leur retard.  

Rien de tel qu’un derby pour lancer la saison à domicile. Dès les premières secondes, les deux équipes ont voulu marquer leur territoire. C’est donc sans surprise qu’il n’a fallu attendre que 26 secondes pour assister aux premiers frottements et aux premières pénalités. Lors de ce premier jeu de puissance, Gaëtan Augsburger était le plus prompt à se montrer dangereux, mais son lancer ne trouvait pas la cible. Les Ajoulots n’étaient pas prêts à se laisser manger tout cru, même en infériorité numérique. Jonathan Hazen s’offrait un contre très rapide que son compère Philip-Michael Devos n’était pas loin de concrétiser.

Cette entrée en matière tonitruante laissait augurer d’une première période très engagée, mais au fil des minutes, l’intensité a baissé. Si tôt dans la saison, les automatismes sont encore en construction et les passes ont parfois peiné à trouver leur destinataire. Sans être parfait, le HCC a montré davantage de volonté et a semblé plus à même de prendre le jeu à son compte pendant ce premier vingt. Pas assez toutefois pour prendre les devants, malgré une dernière tentative de Gaëtan Augsburger en supériorité numérique, peu avant le thé.  

Le manque de réussite des Chaux-de-Fonniers ne durait pas en deuxième période, bien au contraire. Le premier à trouver la faille n’était autre que Gaëtan Augsburger, déjà dangereux à plusieurs reprises depuis le début de la rencontre. Peu après la mi-match, Philipp Wetzel doublait la mise. Puis survint un des plus beaux efforts personnels de la soirée, quand à la 35e minute, à 4 contre 4, Daniel Carbis enfonçait le clou. Et le calvaire ajoulot n’était pas terminé. Il restait un peu moins de trois minutes à jouer quand le jeune David Prysi — transfuge de Bienne où il évolue en Juniors élites — se joignait à la fête.

Le festival ne continuait pas lors de l’ultime période, au grand dam des 2219 spectateurs. Au contraire, ce sont les Ajoulots qui revenaient au score à la 45e minute grâce à une réussite de l’inévitable Philip-Michael Devos assisté de son compère Jonathan Hazen. Les deux étrangers jurassiens avaient une énorme occasion de réduire encore l’écart à la 38e minute, mais Christophe Bays se montrait intraitable, avec le soutien de ses défenseurs, très réactifs sur les rebonds. La tension était à son comble, menant à un pugilat entre Timothy Coffman et Nicolas Thibaudeau.

Pendant la supériorité qui a suivi, Gary Sheehan jouait le tout pour le temps, sortant son portier pour permettre à ses joueurs d’évoluer à 6 contre 4. Le HCC a tenu le choc pendant toute la pénalité, mais Kevin Ryser trouvait la faille au moment où les deux équipes jouaient à nouveau à forces égales. Ce coup de poker ne remettait pas les Viouvres dans la course. Les Chaux-de-Fonniers assuraient l’essentiel dans une rencontre qui se terminait à coups de poing. Les prochains derbys s’annoncent chauds !

 

La Chaux-de-Fonds — Ajoie 4-2 (0-0 4-0 0-2)

Les Mélèzes : 2219 spectateurs.
Arbitres : MM. Potocan, Salonen, Dreyfus et Huguet.
Pénalités : 6 x 2’ (Carbis, Coffman (3x), Cameron, Stämpfli) contre La Chaux-de-Fonds. 6 x 2’ (Weisskopf, Birbaum, Frossard, Thibaudeau(2x), Casserini) contre Ajoie.
Buts : 23e Augsburger (Wetzel, Mieville) 1-0. 31e Wetzel (Kiss) 2-0. 35e Carbis (Coffman, à 4 contre 4) 3-0. 38e Prysi (Guebey, Cameron) 4-0. 45e Devos (Hazen, Thibaudeau) 4-1. 56e Ryser, à 6 contre 5) 4-2.
La Chaux-de-Fonds : Bays, Jaquet, Zubler, Stämpfli, Kühni, Hofmann, Guebey, Prysi, Tanner, Carbis, Coffman, Cameron, Hasani, Mieville, Augsburger, Hobi, Küng, Grezet, Dubois, Wetzel, Kiss.
Ajoie : Nyffeler, Hauert, Weisskopf, Birbaum, Ryser, Pouilly, Suleski, Dotti, Casserini, Schmutz, Devos, Hazen, Wüst, Privet, Macquat, Petrig, Frossard, Thibaudeau, Forrer, Montandon, Arnold.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Lüthi, Bonnet, Wollgast ni Erb (blessés), mais avec Prysi et Tanner (licences B, Bienne). Ajoie joue sans Joggi ni Schmidt (blessés), mais avec Forrer (licence B, Fribourg). Temps-mort pour Ajoie (55e). Ajoie joue sans gardien de 54’59’’ à 55’06’’. Wetzel et Devos sont élus meilleur joueur de chaque équipe. /mwi