Partager:

Ode aux occasions manquées

07 mar 2018 Résumé

La saison du HCC s’est terminée mercredi soir après une quatrième défaite face au voisin ajoulot. Incapables de concrétiser leurs nombreuses occasions, les Chaux-de-Fonniers se sont inclinés 3 à 1 face à une équipe jurassienne qui n’a rien volé.

Intense. C’est le premier mot qui vient à l’esprit quant à la prestation des deux équipes dès les premières secondes de la rencontre. Chaux-de-Fonniers et Ajoulots n’ont rien gardé sous le patin, mais se sont investis corps et âme dans tous les duels. Un engagement qui a permis de se mettre sous la pupille quelques très belles actions offensives, rondement menées, et quelques moments de bravoure fébriles en défense. On pense notamment au contre du duo infernal Jonathan Hazen et Philipp-Michael Devos, bloqué avec classe par Dan Weisskopf d’abord, puis par Daniel Carbis lors de la deuxième salve (13e).

Dans une telle atmosphère, chaque erreur se paye cash et le HCC en a fait la douloureuse expérience. À la 18e minute, alors que les deux équipes faisaient jeu égal depuis le premier lâcher de puck, la défense chaux-de-fonnière a oublié Joël Steinauer dans le couloir central. Jonathan Hazen lui a alors glissé un caviar, transformé en un missile qui a laissé Tim Wolf impuissant. L’avantage jurassien n’était pas volé, mais pouvait laisser un goût amer aux Neuchâtelois, tant certains de leurs essais étaient passés à quelques centimètres du bon endroit.  

Les hommes de Serge Pelletier n’ont pas baissé les bras. Dès la reprise, ils sont revenus pour se battre au mieux de leurs possibilités. Simon Fischer est le premier qui aurait pu égaliser, mais son tir, bloqué par Dominic Nyffeler, était ensuite dégagé par la défense (24e). Ce n’était que partie remise et c’est Allan McPherson qui mettait le feu aux Mélèzes en rétablissant la parité sur un renvoi du portier ajoulot à la suite d’un tir du même Simon Fischer (27e). À ce moment de la rencontre, le HCC semblait prendre petit à petit l’ascendant sur son adversaire.

Semblait, parce qu’au lieu de prendre la tête, les Chaux-de-Fonniers se sont retrouvés à nouveau contraints de patiner après le score. Pour marquer la deuxième réussite jurassienne de la soirée, Philipp Wüst était passé en force dans une défense dépassée (35e). En toute fin de période, le HCC aurait pu revenir à la hauteur de son adversaire. Un puissant tir de Fabian Ganz provoquait un énorme cafouillage devant le but ajoulot. La rondelle sortait sur Dominic Hobi, qui tirait, mais largement au-dessus (39e).

Si l’intensité était toujours au rendez-vous lors de l’ultime tiers-temps, la qualité du jeu s’est liquéfiée au fil des secondes. Avec d’un côté un HCA qui se battait presque uniquement pour ne pas encaisser de but, et un HCC qui voyait la pression augmenter à mesure que l’horloge tournait, le temps n’était guère au hockey champagne. Pourtant, les occasions de revenir au score n’ont pas manqué. Les Chaux-de-Fonniers se sont installés plus souvent qu’à leur tour dans la zone adverse, mais trop rarement avec un homme juste devant la cage, là où terminent les rebonds. Et les tirs de loin n’ont fait que permettre à Dominic Nyffeler de se mettre en évidence.

Sans gardien, les Chaux-de-Fonniers ne parvenaient pas à s’installer durablement dans leur zone offensive. Et ce qui devait arriver arriva : Jonathan Hazen scellait le score dans le but vide et envoyait les Abeilles en vacances. Une élimination qui laisse un immense sentiment d’inachevé. Si Ajoie n’a pas démérité, l’équipe jurassienne n’a jamais semblé supérieure au HCC. Mais elle a su marquer au bon moment et ses joueurs ont pu se sublimer pour faire la différence. Un peu comme quand le club à la Vouivre a soulevé la coupe de champion ? /mwi

 

Ajoie remporte la série 4 à 1.

La Chaux-de-Fonds – Ajoie 1-3 (0-1 1-1 0-1)

Les Mélèzes : 3085 spectateurs.
Arbitres : MM. Oggier, Tscherrig, Fuchs et Kehrli.
Pénalités : 1 x 2’ (Grezet) contre La Chaux-de-Fonds. 1 x 2’ (Wüst) contre Ajoie.
Buts : 18e Steinauer (Hazen) 0-1. 27e McPherson (Fischer, Carbis) 1-1. 35e Wüst 1-2. 60e Hazen (Devos, Hauert, dans le but vide) 1-3.
La Chaux-de-Fonds : Wolf, Jaquet, Weisskopf, Eigenmann, Ganz, Stämpfli, Erb, Küng, Zubler, Bonnet, Forget, Augsburger, Schwearzenbach, Burkhalter, Carbis, Grezet, McPherson, Sterchi, Dubois, Hobi, Fischer.
Ajoie : Nyffeler, Hauert, Ryser, Dotti, Trunz, Casserini, Birbaum, Steinauer, Hrabec, Schmutz, Devos, Hazen, Schmidt, Privet, Fuhrer, Barbero, Frossard, A. Montandon, Wüst, Guidotti, Merola.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Hunziker, Shala, Higgs, Hofmann ni Hostettler (surnuméraires). Ajoie joue sans Pouilly, Krakauskas, M. Montandon, Macquat (surnuméraires) ni Devesvre (malade). Temps mort pour La Chaux-de-Fonds (59e). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 58’37’’ à 59’25’’. Jaquet et Nyffeler sont élus meilleur joueur de chaque équipe.