Partager:

Acte III : le HCC revient dans la course

02 mar 2018 Résumé

Le HCC a tremblé pendant plus de 65 minutes vendredi soir aux Mélèzes. Menés dès la 2e minute, les hommes de Serge Pelletier ont couru après le score pendant presque toute la partie. Revenus à la hauteur des Ajoulots en troisième période, ils ont arraché la victoire 4 à 3 en prolongation.  

Quatre-vingt-une secondes, c’est le temps qu’il a fallu aux Ajoulots pour démontrer à leurs adversaires qu’ils comptaient bien mener trois à zéro à la fin de ce troisième acte. Le HCC pouvait difficilement imaginer une entrée en matière plus catastrophique. Le premier tir, dévié, certes, mais pas particulièrement violent, terminait sa course au fond des filets. Tim Wolf devait attendre la 5e minute pour faire son premier véritable arrêt, et quel arrêt ! Par deux fois, le portier chaux-de-fonnier imposait son veto à la suite d’une attaque en règle menée par Konstantin Schmidt.

En powerplay, Loïc Burkhalter avait le puck de l’égalisation au bout de la canne (7e) mais c’était au tour de Dominic Nyffeler de démontrer l’étendue de sa classe. Mais même très fort depuis le début de la série, le gardien jurassien n’est pas invincible. C’est au forceps que Simon Sterchi remettait les deux équipes dos à dos à la 14e minute, dans une atmosphère de plus en plus électrique. Cette rage de passer l’épaule, on la retrouvait à la 19e minute, quand Samuel Grezet passait en force au milieu de trois Ajoulots. Malheureusement, son tir était capté par Dominic Nyffeler.

Tim Wolf allait faire une nouvelle grosse frayueur à ses coéquipiers à la 25e minute. Le gardien chaux-de-fonnier déviait pratiquement la rondelle au fond de ses propres filets avant de l’arrêter de justesse en la couvrant de sa poche. Un soulagement de courte durée. Sur l’engagement suivant, Jonathan Hazen et Philip-Michael Devos unissaient leurs efforts pour redonner l’avantage aux Jurassiens. Une réussite qui cassait les jambes des Chaux-de-Fonniers. Et ce n’était qu’un début. Victor Barbero inscrivait le troisième à la 28e minute. Un temps mort et des lignes remaniées ne changeaient rien. Les Ajoulots prenaient le thé avec deux longueurs d’avance et bien peu d’inquiétude pour la suite de la soirée.  

Il restait donc au HCA à gérer le score pour remporter ce troisième acte. Mais l’exercice est compliqué en hockey sur glace. Le HCC reprenait espoir grâce à Gaëtan Augsburger qui réduisait l’écart à la 45e minute. Un espoir décuplé par Dominic Forget qui rétablissait la parité à la 54e minute et laissait exploser une joie proportionnelle à l’importance de sa réussite. Les deux équipes avaient l’opportunité de prendre un avantage sans doute décisif en jouant en supériorité numérique à tour de rôle mais le temps passait sans que le score n’évolue.

La tension était palpable dès les premières secondes des prolongations. À la mort subite, les joueurs doivent toujours prendre garde à se créer des occasions sans jamais se découvrir. Les Ajoulots ont été les premiers à avoir le puck de la victoire au bout de la crosse mais Tim Wolf alignait deux parades incroyable (63e). En infériorité numérique, Philipp-Michael Devos partait dans un contre fulgurant mais son tir s’écrasait sur la latte. Sur la même pénalité, le HCC marquait enfin le but de la victoire au terme d’un jeu de puissance mené avec un calme olympien malgré la pression. Cette victoire permet aux Chaux-de-Fonniers de relancer la série, mais ils devront confirmer en Ajoie s’ils entendent passer l’épaule. /mwi

Ajoie mène 2 à 1 dans la série.

La Chaux-de-Fonds – Ajoie 4-3 ap (1-1 0-2 2-0 1-0)

Les Mélèzes : 3022 spectateurs.
Arbitres : MM. Kämpfer, Urban, Huguet et Micheli.
Pénalités : 5 x 2’ (Küng, Burkhalter (2x), Eigenmann, Dubois) contre La Chaux-de-Fonds. 4 x 2’ (Guidotti, Ryser (2x), Fuhrer) contre Ajoie.
Buts : 2e Privet (Fuhrer) 0-1. 14e Sterchi (McPherson, Stämpfli) 1-1. 25e Devos (Hazen) 1-2. 28e Barbero (Hazen, Birbaum) 1-3. 45e Augsburger (Bonnet, Stämpfli) 2-3. 54e Forget 3-3. 66e McPherson (Eigenmann, Sterchi, à 5 contre 4). 4-3.
La Chaux-de-Fonds : Wolf, Jaquet, Weisskopf, Eigenmann, Ganz Stämpfli, Erb, Zubler, Fischer, Bonnet, Forget, Augsburger, Dubois, Burkhalter, Carbis, Grezet, McPherson, Sterchi, Küng, Hobi, Schwarzenbach.
Ajoie : Nyffeler, Hauert, Birbaum, Dotti, Ryser, Casserini, Trunz, Steinauer, M. Montandon, Barbero, Devos, Hazen, Wüst, Frossard, Merola, Schmidt, Privet, Fuhrer, Schmutz, Guidotti, Hrabec.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Hunziker, Higgs, Hofmann ni Hostettler (surnuméraires). Ajoie joue sans Krakauskas, A. Montandon, Pouilly, Macquat (surnuméraires) ni Devesvre (blessé). Jean-François Ballester et Dan Weisskopf sont fleuris en début de rencontre. Le premier pour la médaille d’or olympique des patineurs qu’il entraîne, Aljona Savchenko et Bruno Massot, le second pour son 400e match de Ligue nationale. Temps-mort pour La Chaux-de-Fonds (28e) et Ajoie (54e). Tir sur la latte de Devos (65e). Augsburger et Nyffeler sont élus meilleur joueur de chaque équipe.