Partager:

Une victoire claire et nette

09 fév 2018 Résumé

Le HCC n’a fait qu’une bouchée de son voisin ajoulot vendredi soir. Muets en première période, les Chaux-de-Fonniers ont fait la différence pendant les deux suivantes pour s’imposer 4 à 0. Un score qui aurait pu être beaucoup plus sévère au vu de la domination des Meuqueux.

Les premières minutes de jeu ont clairement été à l’avantage des Chaux-de-Fonniers, qui monopolisaient le puck et ne laissaient que quelques possibilités de contre à leurs adversaires. Les occasions ont été nombreuses – dans le désordre Jaquet, Sterchi, McPherson, Grezet ou encore Dubois – sans que le tableau d’affichage de se mette en mouvement. En face, les Ajoulots parvenaient certes à atteindre la zone chaux-de-fonnière, mais les tirs étaient rares et peu dangereux, à l’image du shoot de Joel Steinauer à la 10e minute.  

Le deuxième tiers commençait comme le premier : avec des Ajoulots acculés dans leur zone et des Chaux-de-Fonniers qui manquaient l’immanquable, à l’image de Bonnet dès le tout début de la période. Le HCA refaisait un peu surface mais restait en deçà du niveau du HCC. L’ouverture du score, elle, se faisait toujours attendre. La patience des 2676 spectateurs était récompensée à la 29e minute. Daniel Carbis récupérait la rondelle dans sa zone de défense et envoyait une passe lumineuse à Allan McPherson, oublié à quelques centimètres de la ligne bleue adverse. Le Canadien aurait pu partir seul affronter Elien Paupe, il ne l’a pas fait. À la place, il a attendu l’arrivée de Daniel Eigenmann, dont le tir n’a laissé aucune chance au portier jurassien. Du grand art.

Allan McPherson était de tous les bons coups. Avec Diego Schwarzenbach, il passait à deux doigts de doubler la mise au cœur d’une défense ajoulote complètement paniquée (33e). Ce n’était que partie remise. Le HCC menait une nouvelle offensive tambours battants quand Bastien Pouilly commettait une faute de dernier recours. Jaison Dubois se faisait justice lui-même, en concrétisant le penalty sifflé dans la foulée. La domination neuchâteloise se reflétait enfin au tableau d’affichage.

La machine était lancée. Dès la reprise, Samuel Grezet se joignait à la fête en marquant le troisième dans un trou de souris (43e). Les Ajoulots ne montraient toujours pas le moindre signe de rébellion. Ce n’est qu’à la 50e minute que le HCC a tremblé pour la première fois. Jonathan Hazen a contourné la cage et pensait sûrement avoir fait ce qu’il fallait, mais Tim Wolf sortait une parade de grande classe. Il restait exactement 7 minutes à jouer quand Jaison Dubois marquait sa deuxième réussite de la soirée.

Les hommes de Serge Pelletier ont été supérieurs dans tous les domaines, autant dans le jeu offensif qu’en phase défensive. On retiendra aussi une belle première performance du jeune Arnaud Schnegg, dont le patronyme rappelle de bons souvenirs aux habitués des Mélèzes. Enfin, si Billy Hunziker et Elton Shala sont toujours surnuméraires, c’est pour leur permettre de continuer de porter les couleurs d’Uni Neuchâtel et de bénéficier ainsi de davantage de temps de glace. En effet, le règlement stipule que s’ils jouent en Ligue B après le 31 janvier, ils ne peuvent plus descendre d’un échelon. /mwi

La Chaux-de-Fonds – Ajoie 4-0 (0-0 2-0 2-0)

Les Mélèzes : 2676 spectateurs.
Arbitres : MM. Dipietro, Koch, Dreyfus et Pitton.
Pénalités : 2 x 2’ (McPherson, Bonnet) contre La Chaux-de-Fonds. Aucune pénalité contre Ajoie, hormis un penalty à l’encontre de Pouilly.
Buts : 29e Eigenmann (McPherson, Carbis) 1-0. 36e Dubois (penalty) 2-0. 43e Grezet 3-0. 53e Dubois 4-0.
La Chaux-de-Fonds : Wolf, Jaquet, Weisskopf, Eigenmann, Zubler, Stämpfli, Erb, Hofmann, Guebey, Bonnet, Forget, Sterchi, Schwarzenbach, Burkhalter, Carbis, Grezet, McPherson, Dubois, Küng, Hobi, Schnegg.
Ajoie : Paupe, Hauert, Birbaum, Casserini, Trunz, Steinauer, Ryser, Pouilly, Montandon, Schmutz, Fuhrer, Hazen, Schmidt, Devos, Merola, Wüst, Privet, Krakauskas, Impose, Frossard, Macquat.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Fischer, Ganz, Hostettler (blessés), Augsburger (malade), Hunziker ni Shala (surnuméraires) mais avec Guebey (Elites Genève Servette) et A. Schegg (Elites HCC). Ajoie joue sans Montandon (blessé), Barbero (malade) ni Devesvre (surnuméraire). Paupe et Dubois sont élus meilleur joueur de chaque équipe.