Partager:

A deux doigts de l'exploit

07 Jan 2018 Résumé

Face aux Rapperswil-Jona Lakers, le HCC n’a pas démérité. Les hommes de Serge Pelletier ont tenu la dragée haute à une équipe qui domine le classement de Swiss League et ont présenté un jeu offensif plus que plaisant. Mais les bonnes dispositions n’ont pas suffi et Rappi est rentré à la maison avec trois points dans son escarcelle après l’avoir emporté 3 à 2.

Mieux valait ne pas être en retard pour ce match. Le HCC a ouvert la marque après 18 petites secondes à peine ! Une réussite d’Arnaud Jaquet contestée par le portier Melvin Nyffeler, qui s’estimait victime d’une obstruction. La faute a bien été confirmée lors du visionnage de la vidéo par les arbitres, mais elle était le fait d’un Saint-Gallois, qui a poussé Samuel Grezet sur son propre portier. Le but a donc été accordé, mais ce but d’avance n’a pas tenu la distance. Rapperswil n’est pas leader du championnat de Swiss League par hasard. Le collectif montrait toute sa classe à la 5e minute lors d’une descente toute en rapidité terminée par une passe lumineuse de Jan Mosimann au 2e poteau. Steve Mason n’avait plus qu’à loger la rondelle au bon endroit.

Cette égalisation rapide ne troublait pas les Chaux-de-Fonniers. À la 8e minute, Samuel Grezet servait Dominic Forget à la fin d’un 2 contre 1 mené tambour battant, mais le portier saint-gallois imposait son veto. Les deux équipes rivalisaient de vigueur pour tenter de prendre les devants. À ce jeu-là, Dion Knelsen était le plus efficace. Au terme d’un long effort personnel, il donnait l’avantage à ses couleurs après avoir effacé trois Abeilles d’un coup de reins. Réduit à quatre deux fois de suite pour des pénalités sifflées contre Sébastien Hostettler, le HCC laissait passer l’orage et parvenait à prendre le thé avec une seule longueur de retard.

À la reprise, le HCC remettait l’ouvrage sur le métier et tentait de refaire son retard sur le leader. Mais la solidité défensive de Rapperswil, couplée à des décisions arbitrales parfois surprenantes, n’a pas permis aux protégés de Serge Pelletier de revenir au score. Jared Aulin doublait même l’avantage des siens en inscrivant le 3e en solitaire à la 29e minute. Un coup du sort qui ne décourageait pas les Abeilles, en particulier Jérôme Bonnet, omniprésent. L’attaquant chaux-de-fonnier avait à plusieurs reprises des pucks de but au bout de sa palette (26e, 36e et 37e), mais ne parvenait pas à tromper Melvin Nyffeler.

Lors de l’ultime période, les Chaux-de-Fonniers ont donné tout ce qui leur restait, se montrant dangereux plus souvent qu’à leur tour devant la cage adverse. Le capitaine Loïc Burkhalter avait la plus grosse occasion de la période alors qu’il restait un peu moins de 10 minutes à jouer, mais son tir passait à côté de la cage saint-galloise. C’est finalement le nouveau renfort étranger du HCC, Allan McPherson qui allait allumer la flamme de l’espoir. Il ramenait son équipe à un but de son adversaire alors qu’il restait deux minutes et demie à jouer. Malheureusement, cette réussite tombait trop tard, et même en sortant son portier, le HCC ne parvenait pas à combler son retard. Il aurait pourtant amplement mérité au moins un point. /mwi

La Chaux-de-Fonds – Rapperswil-Jona Lakers 2-3 (1-2 0-1 1-0)

Les Mélèzes : 2073 spectateurs.
Arbitres : MM. Müller, Dreyfus et Wermeille.
Pénalités : 4 x 2’ (Hostettler (2x), Sterchi, Grezet) + 10’ (Grezet) contre La Chaux-de-Fonds. 2 x 2’ (Iglesias, Hügli) contre Rapperswil-Jona Lakers.
Buts : 1re (0’18’’) Jaquet (Fischer, Forget) 1-0. 5e Mason (Mosimann, Hügli) 1-1. 13e Knelsen (Maier) 1-2. 29e Aulin 1-3. 58e McPherson (Ganz, Augsburger) 2-3.
La Chaux-de-Fonds : Wolf, Jaquet, Weisskopf, Eigenmann, Ganz, Stämpfli, Erb, Hofmann, Hostettler, Grezet, Forget, Sterchi, Schwarzenbach, Burkhalter, Carbis, Fischer, McPherson, Augsburger, Dubois, Allevi, Bonnet.
Rapperswil-Jona Lakers : Nyffeler, Maier, Sataric, Berger, Gurtner, Büsser, Iglesias, Gähler, Profico, Brem, Aulin, Casutt, Rizzello, Knelsen, Hüsler, Hügli, Mason, Mosimann, Frei, Vogel, Primeau.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Hobi, Chuard (malades), Zubler, Küng ni McFarland (blessés). Rapperswil-Jona Lakers joue sans Lindemann, Schmuckli ni Gayer (blessés). Temps-mort demandé par Rapperswil-Jona Lakers (49e) et La Chaux-de-Fonds (59e). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 58’41’’ à 60’00’’. Jérôme Bonnet et Dion Knelsen sont élus meilleur joueur de chaque équipe.