Partager:

Premier derby de l'année au HCA

02 Jan 2018 Résumé

C’est devant plus de trois mille personnes que Chaux-de-Fonniers et Ajoulots ont commencé 2018. La nouvelle année n’a pas commencé comme la dernière s’était terminée. Cette fois, ce sont les Jurassiens qui se sont imposé sur le score de 3 à 2, et sans avoir besoin des prolongations.

Malgré la répétition des derbys, le public répond toujours présent pour voir le HCC affronter le HCA. Cette septième rencontre entre les deux équipes cette saison n’a pas fait exception. Et les 3125 spectateurs ont rapidement donné de la voix, même si les occasions ont été rares pendant le premier vingt. On retiendra surtout celle de la 15e minute, quand Simon Sterchi a réussi à se faire oublier dans le slot mais a vu son tir arrêté avec maestro par Dominic Nyffeler.

Empruntées, les deux équipes ont eu toutes les peines du monde à se montrer dangereuses, même en power-play. Les deux situations spéciales de la période n’ont débouché sur rien de concret, hormis une petite frayeur pour Léo Chuard, qui glissait sur sa ligne de but avec la rondelle entre ses genoux. C’est dans la dernière minute de jeu qu’on passait le plus près de l’ouverture du score, quand Dominic Forget d’un côté puis Jonathan Hazen de l’autre, tentaient leur chance en solo. Sans succès.

Peu après la reprise, les Ajoulots se sont à nouveau retrouvé avec un homme de plus sur la glace. Pourtant, c’est Dominic Forget qui se montrait le plus dangereux, en contre. Si les tirs cadrés n’étaient pas légion, ça n’empêchait pas le spectacle présenté d’être plaisant. Et la pendule n’allait pas rester éternellement bloquée sur zéro. À la 27e minute, David Stämpfli prenait les choses en main. Il traversait seule une défense jurassienne bien passive pour l’occasion, avant de crucifier Dominic Nyffeler qui n’y voyait que du feu.  

L’avantage des Abeilles ne durait qu’un temps. Un peu plus de deux minutes plus tard, les Ajoulots profitaient d’une pénalité sifflée contre Fabian Ganz pour revenir au score. Opportuniste, Léonardo Fuhrer logeait un renvoi de Léo Chuard juste dans la lucarne. Imparable. Ces deux réussites coup sur coup réveillaient les velléités offensives des deux bords, qui partaient à l’assaut des buts avec encore plus d’entrain. Diego Schwarzenbach, Konstantin Schmidt puis Dominic Forget sont passés à deux doigts de donner l’avantage à leurs couleurs respectives en l’espace de quelques minutes.

Ce sont finalement les jaune et noir qui trouvaient la faille en premier. Complètement oublié par la défense chaux-de-fonnière, Léonardo Fuhrer était splendidement servi à la ligne bleue par Thibault Forssard. Le numéro 72 affrontait seul Léo Chuard, qui s’avouait vaincu. Moins de trois minutes plus tard, Auguste Impose doublait l’avantage des siens en ajustant la lucarne. Pourtant le HCC ne déméritait pas mais, contrairement au HCA, il était incapable de concrétiser ses occasions.

Installés dans la zone d’attaque, les hommes de Serge Pelletier étaient incapables de réduire le score. Thomas Hofmann se voyait sanctionner par un pénalty quand il empêchait Philipp Wüst de partir seul en contre mais l’attaquant ajustait le poteau au moment de se faire justice. Dix-neuf secondes plus tard, Gaëtan Augsburger inscrivait le deuxième pour le HCC, synonyme d’espoir. Prudent, Gary Sheehan prenait un temps mort immédiatement pour garder son équipe dans le match. Une manœuvre efficace : les Chaux-de-Fonniers ont tout tenté pendant les dernières minutes sans trouver la solution. Même la sortie de Léo Chuard alors qu’il restait un peu plus d’une minute à jouer dans la rencontre. /mwi

 

La Chaux-de-Fonds – Ajoie 2-3 (0-0 1-1 1-2)

 

Les Mélèzes : 3125 spectateurs.
Arbitres : MM. Staudenmann, Weber, Huguet et Pitton.
Pénalités : 3 x 2’ contre La Chaux-de-Fonds (Erb, McPherson, Ganz). 2 x 2’ contre Ajoie (Schmutz, Frossard).
Buts : 27e Stämpfli 1-0. 29e Fuhrer (Schmutz, Hauert, à 5 contre 4) 1-1. 45e Fuhrer (Frossard, Steinauer) 1-2. 48e Impose (Privet, Casserini) 1-3. 52e Augsburger (Forget) 2-3.
La Chaux-de-Fonds : Chuard, Eigenmann, Weisskopf, Jaquet, Ganz, Hofmann, Hostettler, Stämpfli, Erb, Fischer, Forget, Sterchi, Carbis, Burkhalter, Schwarzenbach, McPherson, Hobi, Grezet, Dubois, Allevi, Augsburger.
Ajoie : Nyffeler, Hauert, Ryser, Casserini, Birbaum, Steinauer, Maret, Schmidt, M. Montandon, Schmutz, Devos, Hazen, Wüst, Frossard, Fuhrer, Impose, Privet, Macquat, Loeffel, A. Montandon, Merola.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Zubler, Bonnet, Küng ni McFarland (blessés). Ajoie joue sans Paupe, Luthi (avec Bienne), Barbero (blessé), Krakauskas, Pouilly ni Devesvre (surnuméraires). Temps mort pour Ajoie (51’47’’). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 58’45’’à 60’00’’. Carbis et Fuhrer sont  élus meilleur joueur de chaque équipe.