Partager:

L’édito de Yann Schmid

04 déc 2017 Interview

Quel est ton rôle ?

Je fais partie des nombreux membres du service de la sécurité du HC La Chaux-de-Fonds depuis huit saisons. J’assure la sécurité lors de pratiquement chaque rencontre à l’extérieur. A domicile, je m’occupe du contrôle des accès en tribune derrière les buts côté Sud, et ce dès l’ouverture des portes. Après les matchs, j’assure encore la sécurité à l’intérieur du Bar du Goal-Club.

Pourquoi la sécurité et comment as-tu été recruté ?

J’avais vu les annonces placardées sur les portes de la patinoire. Comme je suis patrouilleur scolaire au Locle, la sécurité est un mot qui me parle. De cette façon, je joins l’utile à l’agréable au sein d’un club que j’aime.

Est-ce un rôle gratifiant ?

Absolument, car le rôle de la sécurité est d’assurer que les spectateurs puissent assister à un match en ayant du plaisir à se rendre à la patinoire. Certes, il faut parfois faire avec des débordements ou des spectateurs indisciplinés, mais on oublie facilement ce côté négatif en sachant que cela arrive rarement.

La sécurité à l’extérieur, une obligation ?

La Ligue impose que chaque club délègue au moins deux agents lors de chaque déplacement, voir plus lorsque nous savons qu’il y aura de nombreux visiteurs. Par contre, il nous arrive aussi de pouvoir nous arranger avec le club recevant pour ne déléguer personne, comme à Biasca par exemple. Normalement, les groupes de supporters (Fan’s-club et Blue Power) ont l’obligation d’annoncer leurs déplacements auprès du chef de la sécurité du HCC, qui relaie ensuite l’information au club concerné. 

Des débordements sont-ils fréquents ?

Cette saison, le risque est moindre car le Fan’s-Club n’organise pas de déplacement durant la saison régulière et les Blue Power, qui sont jeunes, ne peuvent pas vraiment se déplacer, hormis à Ajoie. Par le passé, c’est arrivé et cela a donné lieu à des sanctions de la part des clubs. Nous essayons d’intervenir avant que cela ne dégénère.

Qui prend les sanctions ?

C’est le chef de la sécurité du club qui organise le match qui prend les décisions, pour autant que cela se passe à l’intérieur de la patinoire. En-dehors de celle-ci, dans le périmètre ou en ville, c’est la police qui peut demander à ce que des interdictions soient prononcées.

Pour toi, le HCC, c’est…. ?

C’est mon club favori que je soutiens depuis enfant. C’est aussi pour cela que j’ai intégré la grande famille des bénévoles du club, 

 

Yann Schmid

Membre du Staff Sécurité

Propos recueillis par Jean Dreier