Partager:

A quelques détails près

30 nov 2021 Résumé

Le HC La Chaux-de-Fonds n’a pas démérité face à Kloten mardi soir aux Mélèzes. Face à un des poids lourds de Swiss League, le HCC a su serrer les rangs en défense et tenter sa chance en contre-attaque. Une tactique qui a bien failli marcher, mis les Zurichois ont tout de même passé l’épaule dans le dernier vingt pour s’imposer 6 à 3, grâce à deux réussites dans les deux dernières minutes.

Parfois, ce sont quelques centimètres qui font la différence. Ainsi, quand Frédéric Iglesias armait un tir puissant de la ligne bleu, la rondelle transperçait Dominic Nyffeler mais retombait juste devant la ligne. Assez loin pour permettre à un défenseur zurichois de la balancer au diable Vauvert (5e). Dans les secondes qui suivaient, Ramon Knellwolf tirait aussi de loin, mais le puck se logeait au fond des filets, après avoir franchi un trou de souris entre le poteau et le patin d’Hugo Cerviño (6e). La chance n’était toujours pas du côté du HCC après l’engagement suivant, quand l’essai de Nils Sejejs touchait le poteau (6e).

Les Chaux-de-Fonniers avaient ensuite deux minutes de supériorité pour tenter de combler leur retard, mais leurs tentatives restaient infructueuses. S’ensuivait une longue période de domination zurichoise, avec notamment plusieurs arrêts déterminants du portier meuqueux en quelques secondes (10e). Loin de sombrer, les hommes de Thierry Paterlini égalisaient malgré la pression, sur un contre fulgurant mené par le trio Daniel Carbis, Sondre Olden et Oliver Achermann à la conclusion (15e).

Face à la vitesse et la jouerie de Kloten, le HCC passait beaucoup de temps à se défendre et Hugo Cerviño n’avait guère le temps de prendre froid. Toutefois, les Abeilles ne laissaient passer aucune occasion de tenter un contre tout en rapidité. À ce jeu-là, Oliver Achermann se montrait dangereux plus souvent qu’à son tour, mais c’est la quatrième triplette qui donnait l’avantage aux locaux. Au terme d’une très jolie triangulation, c’est Julien Privet qui inscrivait le deuxième (19e).

Parfois, c’est la solidité du matériel qui fait la différence. Quand Flurin Randegger tentait un tir de la ligne bleue et que sa canne n’y survivait pas. Il hésitait alors à changer, ne parvenait pas à attraper la crosse que lui tendait un coéquipier et reculait tout de même, pour se retrouver bien inutile dans la zone de défense. Le HCC n’avait aucun état d’âme à profiter de la situation, en particulier Julien Privet qui inscrivait sa deuxième réussite de la soirée (23e).

Une faute de dernier recours que Nauris Sejejs permettait à Ramon Knellwolf de réduire la marque sur un penalty conclu d’un très joli geste technique (28e). Malgré deux pénalités zurichoises coup sur coup, avec une vingtaine de secondes à 5 contre 3, le HCC ne parvenait pas à reprendre ses distances. C’était ensuite au tour de Loïc In-Albon de se retrouver sur le banc d’infamie pour avoir refermé sa main sur la rondelle. À 4 contre 5, Oliver Achermann repartait dans un contre meurtrier et servait Sondre Olden au 2e poteau mais le Norvégien ne parvenait pas à reprendre la rondelle (34e).

Kloten ne paniquait pas et s’installait dans la zone offensive pour la suite de cette pénalité. Steve Kellenberger tirait de loin et Niki Altorfer se chargeait de dévier l’essai au bon endroit pour rétablir la parité (34e). À nouveau dans un contre rondement mené, Sondre Olden avait le quatrième but au bout de la crosse mais Dominic Nyffeler ne l’entendait pas de cette oreille (36e). Dans la foulée, Hugo Cerviño sortait le grand jeu, pourtant assis sur sa ligne à la suite d’un tir de Marc Marchon, pour empêcher les Zurichois de prendre les devants (36e).    

Parfois, c’est une pénalité qui fait la différence. Le HCC avait entamé l’ultime tiers-temps avec la volonté évidente de ne pas encaisser et donc de ne pas offrir d’espace à son adversaire. Le jeu et le spectacle n’en sont pas sortis gagnants, mais les secondes puis les minutes se sont écoulées avec deux équipes toujours dos à dos. Les Abeilles continuaient de miser sur ce qui leur avait réussi jusque-là : une défense solide et solidaire et des contres rapides.  

Deux minutes sifflées contre Sondre Olden (49e) et la redoutable efficacité du jeu de puissance zurichois permettaient à Jorden Gähler de donner une nouvelle fois l’avantage à ses couleurs (50e). En face, le powerplay n’était pas aussi flamboyant. Malgré quatre pleines minutes avec un homme de plus sur la glace, le HCC ne parvenait pas à égaliser. Il concédait un but dans la cage vide, avant d’encaisser un ultime goal dans la dernière minute après avoir déposé les armes. On retiendra surtout que les Chaux-de-Fonniers ont mené la vie dure à Kloten et que la différence n’a tenu qu’à peu de choses. /mwi

HC La Chaux-de-Fonds – EHC Kloten 3-6 (2-1 1-2 0-3)

Les Mélèzes : 1390 spectateurs.
Arbitres : MM. Ruprecht et Lemelin, S. et G. Wermeille.
Pénalités :  2 x 2’ (In-Albon, Olden) contre La Chaux-de-Fonds. 5 x 2’ (Steiner, Bartholet, Gähler, Seiler(2x)) contre Kloten.
Buts : 6e Knellwolf (Kellenberger, Seiler) 0-1. 15e Achermann (Olden, Carbis) 1-1. 19e Privet (Andersons, Muller) 2-1. 23e Privet (Ni. Sejejs, Döpfner) 3-1. 28e Knellwolf (penalty) 3-2. 35e Altorfer (Kellenberger, à 5 contre 4) 3-3. 50e Gähler (Kindschi, Faille, à 5 contre 4) 3-4. 59e (58’50’’) Meyer (dans le but vide) 3-5. 60e (59’36’’) Steiner (Faille, Kindschi) 3-6.
La Chaux-de-Fonds : Cerviño, Jaquet, Andersson, Augsburger, Suleski, Delémont, Iglesias, Na. Sejejs, Olden, Achermann, Carbis, Muller, Trettenes, Andersons, Döpfner, In-Albon, Voirol, Ni. Sejejs, Privet, Dubois, Eugster.
EHC Kloten : Nyffeler, Kindschi, Janett, Steiner, Gähler, Randegger, Seiler, Bartholet, Knak, Spiller, Faille, Meyer, Altorfer, Schreiber, Marchon, Dostoinov, Kelleberger, Knellwolf, Hinterkircher, Obrist, Greuter.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Wyss, Ulmer, Bouchareb, Matewa (blessés) ni Oejdemark (à Lausanne) mais avec Delémont (Licence B, Bienne). Kloten joue sans Figren (malade), Simek, Reinbacher, Ganz, Stämpfli. Tir sur le poteau de Ni. Sejejs (6e). Temps mort pour La Chaux-de-Fonds (53e). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 58’15’’ à 58’50’’.  Privet et Knellwolf sont élus meilleur joueur de chaque équipe.