Partager:

Le HCC essaie mais n'y arrive pas

26 nov 2021 Résumé

Le HC La Chaux-de-Fonds manque toujours de réussite. Face à Langenthal vendredi soir, il s’est montré souvent dangereux, plutôt dominateur, mais il n’a pas su concrétiser ses occasions. Les Abeilles s’inclinent finalement 3 à 2 et peuvent nourrir quelques regrets.

La première alerte est venue de Noah Fust qui reprenait une passe devant la cage chaux-de-fonnière, prenant Hugo Cerviño complètement à contre-pied, mais la rondelle passait à quelques centimètres à l’extérieur du poteau (4e). Le HCC n’était pas en reste. Delvin Muller faisait le tour de la cage et tentait sa chance tout seul mais Stéphane Charlin sauvait les meubles de la jambière (5e).

Pris de vitesse par Tim Coffman, Axel Andersson était pénalisé pour deux minutes et les Bernois avaient alors plusieurs occasions de prendre les devants, par Luca Christen d’abord (7e), puis par l’Américain lui-même (8e). Même avec un joueur de moins sur la glace, les Chaux-de-Fonniers savaient se montrer dangereux, quand Jaison Dubois partait en contre mais se heurtait à Stéphane Charlin (8e).

C’est sur un cafouillage que les hommes de Thierry Paterlini finissaient par ouvrir la marque. Ludovic Voirol faisait preuve de sang-froid pour loger la rondelle au bon endroit (11e). Avec deux équipes tournées vers l’offensive, le jeu était plaisant et les occasions nombreuses. Langenthal passait tout près de l’égalisation en fin de tiers-temps, quand Tim Coffmann servait Marc Kämpf, qui effaçait artistiquement le dernier défenseur avant de tenter sa chance, mais le dernier rempart chaux-de-fonnier se montrait impérial (19e).

Les Chaux-de-Fonniers se montraient conquérants après la pause et s’installaient dans le camp adverse, mais sans parvenir à doubler la mise. Alors qu’ils étaient nettement dominés, les Bernois avaient un sursaut de vie. Servi par Fabio Kläy, Robin Leone remettait les deux équipes dos à dos d’un tir lointain qui ne semblait pas inarrêtable (25e). Peu avant la mi-match, Jaison Dubois partait seul au but mais trébuchait sous les assauts de la défense bernoise. Sur la rupture, Mathieu Maret récupérait le rebond et donnait l’avantage à ses couleurs (29e).

Mal payé au vu de leur engagement, les Meuqueux galvaudaient une supériorité numérique à vouloir trop bien faire. C’est quand Dario Kummer retrouvait la surface de jeu que le HCC se montrait dangereux. Stéphane Charlin devait multiplier les parades pour maintenir l’avance de ses couleurs, d’abord face à Jaison Dubois (37e), puis face à Gaëtan Augsburger dont la reprise aurait mérité mieux (38e). Touché sur une action, Stéphane Charlin quittait la glace quelques instants, mais les Chaux-de-Fonniers ne parvenaient pas à profiter de l’entrée d’une doublure qui n’a guère eu le temps de se chauffer. Le portier reprenait sa place jusqu’au thé mais ne réapparaissait plus.

Après la pause, le HCC a semblé avoir perdu une partie de son influx. Il continuait de tenter sa chance en avant, mais sans y mettre ce petit quelque chose qui fait la différence. La chance était bernoise, quand Stefan Tschannen reprenait un rebond après un tir de Dario Kummer et battait Hugo Cerviño, qui n’avait pas eu le temps de changer de poteau (48e). Cette réussite aurait pu sonner le glas des espoirs chaux-de-fonniers mais une minute plus tard à peine, Oliver Achermann déboulait à travers toute la patinoire et réduisait le score (49e).

Les Abeilles se jetaient alors corps et âme dans la bataille pour tenter de revenir au score. Ce faisant, elles laissaient beaucoup d’espace en défense, permettant aux Bernois de partir plusieurs fois en contre. Thierry Paterlini sortait son portier pour tenter l’égalisation, mais malgré une belle phase de jeu, rien n’y faisait. Dommage, le HCC aurait mérité mieux. /mwi

HC La Chaux-de-Fonds – Langenthal 2-3 (1-0 0-2 1-1)

Les Mélèzes : 1625 spectateurs.
Arbitres : MM. Massy et Jordi, Humair et Dreyfus.
Pénalités : 2 x 2’ (Andersson, Ni. Sejejs) contre La Chaux-de-Fonds. 3 x 2’ (Müller, Kummer, Nyffeler) contre Langenthal.
Buts : 11e Voirol (Achermann) 1-0. 25e Leone (Kläy) 1-1. 29e Maret 1-2. 48e (47’10’’) Tschannen (Kummer) 1-3. 49e (48’11’’) Achermann 2-3.
La Chaux-de-Fonds : Cerviño, Jaquet, Andersson, Augsburger, Suleski, Na. Sejejs, Iglesias, Olden, Trettenes, Andersons, Carbis, In-Albon, Muller, Döpfner, Privet, Eugster, Ni. Sejejs, Achermann, Voirol, Dubois.
Langenthal : Charlin (38’09’’ Stauffacher, 38’54’’ Charlin, 40e Stauffacher), Müller, Christen, Weber, Pienitz, Higgins, Maret, Chanton, Rehak, Coffman, Kämpf, Tschannen, Kummer, Fuss, Bärtschi, Nyffeler, Rüegsegger, Wyss.  
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Ulmer, Matewa, Wyss, Bouchareb (blessés) ni Oejdemark (avec Lausanne). Langenthal joue sans Elo ni Caminada (blessés). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 58’19’’ à 60’00’’. Temps mort pour La Chaux-de-Fonds (60e). Döpfner et Maret sont élus meilleur joueur de chaque équipe.