Partager:

Le HCC en met sept pour la passe de huit

19 oct 2021 Résumé

La série continue ! Le HC La Chaux-de-Fonds a signé une huitième victoire de rang mardi soir aux Mélèzes. Face à Winterthour, les hommes de Thierry Paterlini n’ont eu besoin que d’un tiers-temps pour faire la différence. Ils s’imposent 7 à 0 après avoir déroulé pendant la seconde période.

Certes, le HCC avait aligné sept victoires après cette rencontre, mais Winterthour peut se targuer d’être une des dernières équipes à avoir « chipé » un point aux Abeilles, et à domicile qui plus est. Pourtant, dès les premiers coups de lames, les locaux faisaient résolument le jeu, condamnant leurs adversaires à faire surtout de la figuration. On en veut pour preuve cette très longue période de pénalité différée après une faute de Mathew Wilkins. Les Chaux-de-Fonniers ont alors pu évoluer près d’une minute à 6 contre 5 avant que le Zurichois n’aille s’asseoir sur le banc des polissons.

Si elle ne se traduisait pas sur le tableau d’affichage, cette domination ne souffrait que très peu de contradiction. Les Abeilles étaient en avance sur chaque puck, ressortaient vainqueurs de chaque duel. Oliver Achermann d’une subtile déviation (8e) ou encore Simon Sterchi depuis la ligne bleue (10e) auraient pu ouvrir la marque, mais Jan Rutz opposait son veto. Loïc In-Albon tentait sa chance au pied du premier poteau (15e) mais l’étrange sursaut de la rondelle ne suffisait pas à tromper le dernier rempart zurichois. Seul, en contre, Mathias Trettenes n’avait pas plus de réussite (16e).

Sur l’engagement suivant, Arnaud Jaquet glissait le palet à Alex Andersson et zigzaguait dans la défense avant d’aller – enfin – ouvrir le score (16e). Mathias Trettenes retentait sa chance dans la foulée (17e) mais sans davantage de succès. Avec 18 tirs cadrés contre 5 au moment du premier thé, le HCC était mal payé de ses efforts.

À la reprise, Winterthour bénéficiait rapidement de sa plus grosse occasion depuis le début de la rencontre. Mathew Wilkins tentait d’effacer Hugo Cerviño mais le jeune portier ne s’en laissait pas conter (21e). Peu après, pénalisés pour surnombre, les Chaux-de-Fonniers s’offraient une occasion en contre. Simon Sterchi tentait un tir tout en douceur mais son essai passait à côté (22e). C’est finalement Toms Andersons qui doublait la mise, sur un service du duo norvégien (25e).

La machine était lancée. Ludovic Voirol se joignait à la fête et triplait l’avance de ses couleurs moins de deux minutes plus tard (26e). Il n’y avait rien à faire pour Winterthour, qui buvait la coupe jusqu’à la lie quand David Eugster marquait le quatrième en infériorité numérique quelques secondes avant la mi-match (30e). Simon Sterchi, souvent malheureux cette saison malgré de nombreuses tentatives, passait le numéro 5, avec l’aide de ses deux compères, Loïc In-Albon et Daniel Carbis, dans une ligne qui se montre très souvent dangereuse. La période intermédiaire voyait encore Toms Anderssons marquer sa deuxième réussite de la soirée sur une magnifique transversale de Sondre Olden (39e) avant que le Norvégien ne décide de conclure lui-même dans la foulée en supériorité numérique (40e). Au moment de retourner au vestiaire, la messe était dite.

Lors de l’ultime tiers-temps, les Abeilles ont un peu baissé le rythme. Déjà à l’abri, elles ont assuré l’essentiel tout en parvenant à se créer de jolies occasions, notamment plusieurs ouvertures dans le slot qui n’ont débouché sur rien, comme quand Stefan Ulmer tentait de servir Loïc In-Albon en retrait (44e). Même si le spectacle n’était plus aussi palpitant que pendant la deuxième période, les 1343 spectateurs s’en donnaient à cœur joie. Les Mélèzes retrouvaient une ambiance qu’ils n’avaient plus connue depuis longtemps, grâce à l’infatigable jeunesse de la tribune.

HC La Chaux-de-Fonds – Winterthour 7-0 (1-0 6-0 0-0)

Les Mélèzes : 1343 spectateurs.
Arbitres : MM. Massy et Potocan, Gurtner et Humair.
Pénalités : 6 x 2’ (Eugster (2x), surnombre, Dubois, In-Albon, Ulmer) contre La Chaux-de-Fonds. 2 x 2’ (Wilkins, Pompei) contre Winterthour.
Buts : 16e Andersson (Jaquet, Privet) 1-0. 25e Andersons (Olden, Trettenes) 2-0. 26e Voirol (Dubois) 3-0. 30e Eugster (Ulmer, à 4 contre 5 !) 4-0. 36e Sterchi (In-Albon, Carbis) 5-0. 39e (38’29’’) Andersons (Olden, Ulmer) 6-0. 40e (39’24’’) Olden (Trettenes, Achermann, à 5 contre 4) 7-0.
La Chaux-de-Fonds : Cerviño, Jaquet, Andersson, Augsburger, Oejdemark, Suleski, Ulmer, Na. Sejejs, Olden, Trettenes, Andersons, Carbis, In-Albon, Sterchi, Eugster, Privet, Dubois, Döpfner, Achermann, Voirol, Ni. Sejejs.
Winterthour : Rutz, Engeler, Schüpbach, Pozzorini, Sigg, Hunziker, Harlacher, Birchler, Minder, Bozon, Wilkins, Pompei, Staiger, Oana, Lekic, Markun, Valenza, Mainot, Braus, Neuenschwander, Haldimann.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Wyss, Matewa, Iglesias, Bouchareb (blessés), Henauer (surnuméraire), ni Törmänen (malade). Winterthour joue sans Bamert, Burkhalter, Hofstetter, Gerber Zwissler (blessés) ni Schwegler (surnuméraire). Ulmer est fleuri pour son 500e match de ligue nationale. Tir sur le poteau de Dubois (57e). Olden et Pompei sont élus meilleur joueur de chaque équipe.