Partager:

Une seconde pour perdre deux points

30 oct 2020 Résumé

Le HCC est passé à une seconde de remporter les trois points face à Zoug Academy vendredi aux Mélèzes. Finalement, il n’en a conservé qu’un seul en s’inclinant 3-2 après prolongations. Frustrant.

Premier match à huis clos aux Mélèzes et pas face à l’adversaire prévu initialement. Zoug Academy a remplacé Olten, en quarantaine. Pas de quoi troubler les Abeilles qui dès les premiers coups de lame montraient un état d’esprit conquérant. Lou Bodganoff était très rapidement le premier à se montrer. C’est de sa canne que partait l’action du premier but, puisqu’il servait Stampfli qui balançait un missile de la bleue (6e).

Tim Coffman avait l’occasion de doubler la mise mais sa tentative terminait sur le poteau (8e). Sur le contre, Döpfner manquait d’égaliser sur un rebond accordé par Matteo Ritz, mais son tir passait à côté. Largement dominée, l’académie prenait son temps mort au milieu de la première période. Cela semblait réveiller les troupes, puisque Nussbaumer partait en contre mais s’écrasait contre le portier chaux-de-fonnier (12e). Le HCC ne laissait pas le temps aux Zougois de reprendre leurs esprits et Lou Bogdanoff y allait de son petit solo pour tromper Jay-Finn Kobler, qui n’y pouvait rien (13e). La photo qui illustre cet article a immortalisé ce moment.

Le double avantage ne durait guère. Vingt-huit secondes plus tard, Patrick Zubler ratait le puck après un engagement dans la zone de défense et Anton Gradin en profitait pour réduire le score (14e). Sur la première pénalité de la rencontre, le HCC avait plusieurs occasions de reprendre le large mais la réussite n’était pas au rendez-vous. On notera surtout la tentative de Gaëtan Augsburger bloquée de justesse par le portier zougois (19e).

La période intermédiaire voyait les jeunes Zougois reprendre du poil de la bête. À la faveur de trois pénalités sifflées contre les Chaux-de-Fonniers, ils se montraient dangereux à plusieurs reprises. Schüpbach était le premier à tenter l’égalisation (22e), puis Stoffel passait à deux doigts d’y parvenir (22e). Il retentait sa chance à la mi-match et en supériorité numérique, mais sans davantage de succès (30e). Matteo Ritz avait encore l’occasion de se mettre en avant sur une tentative de Nussbaumer (34e).

Si les Chaux-de-Fonniers se sont fait quelques frayeurs, ils ont aussi tenté leur chance, notamment par l’intermédiaire de son renfort norvégien. Mathias Tretennes déposait la rondelle devant la cage adverse, mais sans que personne ne parvienne à la reprendre (34e). En toute fin de période, Tim Coffman, Gaëtan Augsburger et le topscorer unissaient leurs efforts pour une tentative magnifique mais non couronnée de succès (40e).

Avec une seule longueur d’avance, le HCC ne pouvait pas se permettre de se reposer sur ses lauriers. Sans se découvrir à l’excès, il devait continuer de tenter de prendre le large. Prysi montrait l’exemple (43e) avant Tim Coffman dont l’essai aurait mérité mieux (44e). Tout comme celui de Mathias Trettenes sur contre (48e). Matteo Ritz sauvait ensuite la maison en cachant la rondelle de son gant plaque, sur son dos (!), avec le soutien de Kevin Kühni qui défendait la ligne de but (49e).

À mesure que les secondes s’écoulaient, les Zougois se sont faits de plus en plus pressants. Une pénalité contre le capitaine d’un soir Arnaud Jaquet (en remplacement d’Adam Hasani, malade) mettait le HCC encore plus sous pression. Un boxplay sans conséquence suivi par une longue période à 6 contre 5, Zoug ayant sorti son gardien alors qu’il restait à peine plus de 2 minutes à jouer. La manœuvre portait ses fruits alors qu’il restait une seconde à peine à jouer. /mwi

 

La Chaux-de-Fonds – Zoug Academy 2-3 ap (2-1 0-0 0-1)

Les Mélèzes : huis clos.
Arbitres : MM. Massy et Staudenmann, Humair et Francey.
Pénalités : 4 x 2(Achermann, Iglesias, Bogdanoff, Jaquet) contre La Chaux-de-Fonds. 1 x2’ (Gross) + 10’ (Gross) contre Zoug Academy.
Buts : 6e Stampfli (Bogdanoff) 1-0. 13e (12’52’’) Bogdanoff (Sopa) 2-0. 14e (13’20’’) Gradin 2-1. 60e Gross (à 6 contre 5) 2-2. 63e Gradin (Gysi).
La Chaux-de-Fonds : Ritz, Jaquet, Stampfli, Prysi, Iglesias, Kühni, Ahlström, Zubler, Augsburger, Coffmann, Volejnicek, Voirol, Trettenes, Bärtschi, Bogdanoff, Privet, Sopa, Dubois, Achermann, Bouchareb.
Zoug Academy :  Kobler, Gross, Graf, Vogel, Schüpbach, Gysi, Forrer, Derungs, Nussbaumer, Eugster, Allenspach, De Nisco, Gradin, Stehli, Langenegger, Döpfner, Schwenninger, Stoffel, Barbei, Schleiss, Welter.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Barbero, Wyss (surnuméraires), Tanner, Karaffa (blessés) ni Hasani (malade) mais avec Bärtschi (licence B, Bienne). Tir sur le poteau de Coffmann (8e). Temps mort de Zoug Academy (11e). Zoug Academy joue sans gardien de 57’59’’ à 59’59’’. Trettenes et Gradin sont élus meilleur joueur de chaque équipe.