Partager:

À deux doigts de l’exploit

05 oct 2020 Résumé

Malgré un Matteo Ritz au sommet de son art, le HC La Chaux-de-Fonds n’a pas réalisé d’exploit face à Genève-Servette en 16es de finale de la Coupe de Suisse. Valeureux face à des Genevois parfois suffisants, les Chaux-de-Fonniers se sont certes inclinés 3-0, mais ils peuvent être fiers de leur prestation.  

Covid oblige, c’est dans une ambiance de cathédrale que s’est déroulé ce match de Coupe de Suisse entre La Chaux-de-Fonds et Genève-Servette. Pourtant, le spectacle présenté était loin d’être déplaisant. Si le HCC a eu chaud très tôt, notamment à la suite d’un tir direct au 2e poteau de Linus Omark (1re), puis d’un puissant shoot de la ligne bleue de Simon Le Coultre (3e), il ne s’est pas fait tout petit dans ses patins.  

Simon Barbero était le premier à se montrer dangereux d’un tir puissant depuis le slot (3e). Deux minutes plus tard, Adam Hasani servait Lou Bogdanoff qui manquait de peu (5e). Le capitaine du navire chaux-de-fonnier se retrouvait sur le banc de pénalité peu après, mais son équipage tenait le choc. Dominés, les « jaune et bleu » ont su se serrer les coudes en défense et tenter crânement leur chance en attaque, même s’ils n’ont pas trouvé la faille malgré deux jeux de puissance.

Les premières minutes de la deuxième période ont été très nettement teintées de grenat. Les Genevois dominaient de la tête et des épaules, mais une certaine nonchalance de leur part, doublée d’un Matteo Ritz en état de grâce et d’une défense chaux-de-fonnière prête à tout pour protéger son portier, empêchait le tableau d’affichage de se mettre en marche. Ce n’est que quelques secondes après la mi-match qu’Eliot Berthon ouvrait le score, en déviant au bon endroit une passe de Henrik Tömmernes (31e).  

L’ouverture du score ne plongeait pas les Chaux-de-Fonniers dans le désarroi, et ils continuaient à se battre bec et ongles pour rester dans la course. Une grosse faute d’Arnaud Jaquet dans l’arrondi l’envoyait pour deux minutes sur le banc d’infamie. Les pensionnaires de National League en profitaient pour doubler leur avantage, d’un missile de Stéphane Patry, alors qu’il ne restait que 22 secondes avant le deuxième thé.

Avec deux buts de retard et une ligue d’écart, la partie était mal emmanchée, mais les Abeilles n’ont jamais baissé les bras. Et Tim Coffman a bien failli réduire l’écart – à 4 contre 5 – en filant seul en contre face à Daniel Manzato. C’est toutefois le portier qui sortait vainqueur du duel. Fatigués par un travail incessant, les Chaux-de-Fonniers n’ont pas eu les ressources nécessaires pour inverser la vapeur. Ils n’auraient pourtant rien volé à faire trembler les filets au moins une fois. C’est malheureusement Genève qui scellait le score dans le but vide. /mwi

 

La Chaux-de-Fonds – Genève-Servette 0-3 (0-0 0-2 0-1)

Les Mélèzes : 1112 spectateurs. 
Arbitres : MM. Tscherrig et Fluri, Gnemmi et Nathy.
Pénalités : 3 x 2’ (Hasani, Jaquet, Privet) contre La Chaux-de-Fonds. 4 x 2’ (Le Coultre, Smirnovs (2x), Maurer) + 10’ (Smirnovs) contre Genève-Servette.
Buts : 31e Berthon (Tömmernes) 0-1. 40e (39’38’’) Patry (Winnik, Omark, à 5 contre 4) 0-2. 60e (59’07’’) Tömmernes (Richard, dans la cage vide) 0-3.
La Chaux-de-Fonds : Ritz, Jaquet, Stampfli, Wyss, Iglesias, Ahlström, Prysi, Zubler, Barbero, Trettenes, Coffman, Kohler, Karaffa, Hasani, Bogdanoff, Voirol, Privet, Volejnicek, Dubois, Augsburger, Bouchareb.
Genève-Servette : Manzato, Tömmernes, Jacquemet, Maurer, Karrer, Le Coultre, Smons, Mercier, Guebey, Omark, Vermin, A. Riat, Winnik, Smirnovs, Patry, Vouillamoz, Richard, Moy, Kast, Berthon, Fritsche.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Kühni, Achermann ni Tanner (blessés), mais avec Kohler (licence B  Bienne). Genève-Servette joue sans Miranda (blessé), D. Riat, Rod ni Fehr (surnuméraires). Tir sur le poteau de Moy (50e). Temps mort pour La Chaux-de-Fonds (58’28’’). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 58’20’’ à 59’07’’.  Matteo Ritz et Henrik Tömmernes sont élus meilleur joueur de chaque équipe.