Partager:

Zoug Academy s'impose aux Mélèzes

21 déc 2019 Résumé

Soirée à oublier pour le HC La Chaux-de-Fonds samedi soir. Face à Zoug Academy, les Abeilles sont passées à côté d’une trop grande partie de la rencontre pour espérer s’imposer. Les hommes de Loïc Burkhalter se sont inclinés 3-2 au terme d’un match terne.

Il n’a fallu que dix secondes au HCC pour adresser un premier tir en direction de Robin Meyer. Un essai signé Lou Bogdanoff et qui donnait le ton des minutes suivantes. Peu après, Konstantin Schmidt, à genoux, parvenait à tirer deux fois dans les jambières du portier zougois avant que la défense ne réagisse (3e). Quand Zoug était pénalisé pour la première fois (4e), on se disait que l’ouverture du score ne tarderait pas, mais le powerplay était moins dominateur que le jeu à forces égales. C’est d’ailleurs à cinq contre cinq que Tim Coffman tentait sa chance (7e) mais son tir n’était pas cadré.

Transparents jusque-là, les Zougois se révélaient bien plus efficaces en supériorité numérique. À la première occasion, il ouvrait la marque d’un tir puissant du slot de Yannick Brunner (11e). Cette réussite avait le don de réveiller les Académiciens, qui prenaient plus d’initiatives, notamment quand leur première ligne déboulait sur un Matteo Ritz qui s’en sortait de justesse (13e). Le portier chaux-de-fonnier s’en tirait à nouveau à son avantage quand Andreas Döpfner tentait sa chance (16e). Pendant ce temps, ses coéquipiers étaient incapables de s’organiser dans la zone adverse.

Après la pause, le HCC se devait de revenir sur la glace avec de meilleures intentions. Pourtant, il n’a pas semblé en mesure de renverser la vapeur. Au contraire, David Eugster passait tout près de doubler la mise (22e). Il fallait une pénalité contre Luca Wyss pour que les hommes de Loïc Burkhalter retrouvent de leur mordant. Adam Hasani d’abord (23e), puis Roman Karaffa et Tim Coffman (24e) avaient l’égalisation au bout de la canne. Un but qui tombait finalement cinq secondes après la fin de la punition zougoise sur un cafouillage devant la cage de Robin Meyer (25e).

Le retour à la parité marquait le réveil des Chaux-de-Fonniers. Lou Bogdanoff partait seul en contre mais le dernier rempart adverse veillait au grain (25e). Le même joueur remettait ça à 4 contre 5, mais sans plus de succès (26e). Dans un contre rondement mené, Tim Coffman tentait une passe sur Adam Hasani, mais ce dernier ne parvenait pas à tirer (31e). Alors qu’il semblait en mesure de prendre le jeu en main, le HCC encaissait le 2e en infériorité numérique (32e). L’équipe ne baissait pas les bras, à l’image de Brett Cameron qui offrait une passe lumineuse à Simon Barbero à la ligne bleue mais le tir passait au-dessus (34e). Tim Coffman avait l’occasion d’égaliser en toute fin de période, mais le pénalty qu’il tirait n’était pas cadré (40e).

Déjà responsable du pénalty juste avant la pause, Emil Kristensen faisait trébucher Alain Miéville dès la reprise. En supériorité numérique, Tim Coffman tentait sa chance par deux fois mais il était beaucoup trop près de la cage pour trouver un angle (42e). À mesure que l’horloge tournait, tous les Chaux-de-Fonniers ont tenté de se transformer en sauveur de la soirée : Zubler, (43e), Schmidt (45e), puis Coffman qui touchait le poteau (50e) en supériorité numérique. À vouloir trouver des ouvertures en profondeur derrière la défense zougoise, le HCC perdait un nombre incalculable de pucks. Et l’heure continuait de tourner irrémédiablement.

Dominées dans l’ultime tiers-temps, les jeunes pousses avaient pourtant une belle occasion de tuer le match mais Matteo Ritz s’imposait brillamment face à David Eugster (54e). Ce n’était que partie remise. Devins Stehli croyait donner le coup de grâce aux Abeilles dans les secondes suivantes (55e). Pourtant, Brett Cameron ravivait la flamme de l’espoir un peu moins de deux minutes plus tard (57e). Après un temps mort, Matteo Ritz quittait sa cage, mais à la suite d’un carambolage devant le but adverse, Frédéric Iglesias terminait le match sur le banc d’infamie et le portier regagnait sa cage (60e). Il ressortait pour les dernières secondes, mais la messe était dite. /mwi

 

La Chaux-de-Fonds – Zoug Academy 2-3 (0-1 1-1 1-1)

Les Mélèzes : 1619 spectateurs.
Arbitres : MM. Staudenmann, Ruprecht, Pitton et Stalder.
Pénalités : 4 x 2’ (Hasani, Carbis, Hofmann, Iglesias) + 10’ (Hofmann) contre La Chaux-de-Fonds. 4 x 2’ (Welter, Wyss, Kristensen (2x + 1 pénalty) contre Zoug Academy.
Buts : 11e Brunner (Lust, à 5 contre 4) 0-1. 25e Karaffa (Coffman, Carbis) 1-1. 32e Kristensen (Capaul, à 5 contre 4) 1-2. 55e Stehli (Döpfner, Vogel) 1-3. 57e Cameron (Coffman, Carbis) 2-3.
La Chaux-de-Fonds : Ritz, Jaquet, Zubler, Iglesias, Kühni, Ahlström, Barbero, Hofmann, Fontana, Schmidt, Karaffa, Cameron, Carbis, Coffman, Grezet, Hasani, Miéville, Bogdanoff, Dubois, Augburger, Voirol.
Zoug Academy : Meyer, Bunner, Kristensen, Capaul, Wüthrich, Schüpbach, Graf, Vogel, Volejnicek, Schwenringer, Barbei, Oehen, Schleiss, De Nisco, Eugster, Lust, Wyss, Döpfner Stehli, Welter.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Tanner, Holdener (avec Bienne), Mathis, Wollgast (malades), Bays et Wetzel (blessés). Zoug Academy sans Bougro (blessé). Tim Coffman manque la transformation d’un pénalty (40e). Temps mort pour La Chaux-de-Fonds (60e). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 59’01’’ à 59’27’’ et de 59’45’’ à 60’00’’. Coffman et Meyer ont été élus meilleur joueur de chaque équipe.