Partager:

Le HCC sombre face à Olten

04 déc 2019 Résumé

Les Chaux-de-Fonniers ont fait illusion pendant deux périodes avant de couler corps et âme face à Olten. Dominateurs sans forcer, les Soleurois s’imposent 7 à 1 sans avoir tremblé.

Cinq minutes. C’est le temps qu’il a fallu au HCC pour se créer sa première véritable occasion. Lou Bogdanoff passait en force dans la défense d’Olten et tentait sa chance, d’un tir mal cadré. Jusque-là, les Chaux-de-Fonniers se sont fait danser sur le ventre, malgré deux pleines minutes en supériorité numérique. Une pénalité au cours de laquelle les Soleurois ont eu leur chance à plusieurs reprises.

Olten passait très près d’ouvrir la marque quand son top scorer, Simon Lüthi, se retrouvait seul dans le slot, et envoyait un missile que Marco Mathis prenait en pleine poitrine (8e). Dans une situation un peu similaire, Frédéric Iglesias ratait son tir, qui partait aux fraises (12e). Les Soleurois ouvraient la marque dans la foulée, par l’intermédiaire d’Alban Rexha (13e), qui traversait la défense chaux-de-fonnière sans transpirer.

La deuxième période n’offrait que peu de raisons de s’enthousiasmer. Très tendus, les Chaux-de-Fonniers peinaient à se montrer dangereux. Quant aux Soleurois, ils semblaient se contenter de leur maigre avantage. Toutefois, même sans forcer leur talent, ils se montraient dangereux dès qu’ils accéléraient un peu.  

Alors que le deuxième jeu de puissance du HCC était nettement plus dangereux que le premier, les Abeilles encaissaient le deuxième sur un contre meurtrier d’Alban Rexha. Marco Mathis pouvait nourrir des regrets, lui qui avait arrêté la rondelle avant de la laisser filer au fond de ses filets (34e). Adam Hasani avait la plus grosse occasion de réduire le score, mais face à la cage quasiment vide, il ajustait le poteau (38e).

Avec deux longueurs de retard, tout n’était pas perdu à l’entame de l’ultime période. Mais Olten se mettait rapidement à l’abri. Stanislas Horansky récupérait son propre rebond pour tripler la mise (45e). Un nouvel égarement de la défense permettait à Joel Salzeber de quadrupler l’adition (48e) avant que Daniel Carbis ne sauve l’honneur 23 secondes plus tard. Le pensum n’était pas terminé, et Stanislas Horansky profitait d’une pénalité infligée au portier meuqueux pour aggraver la marque (49e). Un portier qui cédait sa place à Matteo Ritz, lequel s’inclinait un peu plus de deux minutes après son entrée en jeu (52e).

Le HCC n’avait pas fini de souffrir. En supériorité numérique, Stanislas Horansky s’offrait un coup du chapeau en inscrivant le septième d’une déviation subtile du 2e poteau. Le naufrage était complet. /mwi

La Chaux-de-Fonds – Olten 1-7 (0-1 0-1 1-5)

Les Mélèzes : 1728 spectateurs.
Arbitres : MM. Borga et Staudenmann ; Burgy et Wermeille.
Pénalités : 5 x 2’ (Iglesias, Fontana (2x), Mathis, Carbis) contre La Chaux-de-Fonds. 3 x 2’ (Schwarzenbach, Rouiller, Lanz, Haas) contre Olten.
Buts : 13e Rexha (Haas) 0-1. 34e Rexha (à 4 contre 5 !) 0-2. 45e Horansky 0-3. 48e (47’33’’) Salzgeber (Fogstad Vold) 0-4. 48e (47’56’’) Carbis (Coffman) 1-4. 49e Horansky (Rytz, à 5 contre 4) 1-5. 52e Chiriaev (Matthys) 1-6. 55e Horansky (Lüthi, Nunn, à 5 contre 4) 1-7.
La Chaux-de-Fonds : Mathis (49e Ritz), Jaquet, Zubler, Iglesias, Kühni, Fontana, Wollgast, Ahlström, Barbero, Carbis, Tanner, Augsburger, Karaffa, Coffman, Holdener, Hasani, Miéville, Bogdanoff, Schmidt, Wetzel, Grezet.
Olten : Matthys, Rytz, Rouiller, Eigenmann, Maurer, Sartori, Lüthi, Weisskopf, Horansky, Knelsen, Nunn, Wyss, Chiriaev, Schwarzenbach, Rudolf, Rexha, Haas, Fogstad Vold, Salzgeber Lanz, Weibel. Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Voirol, Bays, Cameron (blessés), Hofmann ni Dubois (surnuméraires) mais avec Karaffa (Licence B, Bienne). Olten joue sans Elsener, Weder (blessés) ni Heughebaert (surnuméraire). Arnaud Jaquet est fleuri pour son 500e match en Ligue nationale. Tir sur le poteau de Sartori (15e) et de Hasani (38e). Holdener et Horansky sont élus meilleur joueur de chaque équipe.