Partager:

EHC Kloten - HCC : 3-2 Un salaire minime pour une belle prestation

17 nov 2019 Résumé

Après deux victoires acquises depuis la pause contre des équipes plus mal classées, le HCC allait avoir l'occasion de savoir où l'équipe se situe vraiment en affrontant l'actuel co-leader de la catégorie. Tim Coffman étant suspendu, Mikael Kvarnström pouvait compter avec  le renfort de Ramon Karaffa, qui jouait toutefois son 3ème match en 3 jours.

1er tiers

Alors que Kloten dominait la 1ère minute, les locaux allaient se faire punir, René Back ayant retenu Lou Bogdanoff, même si celui-ci continuait son action et butait sur Melvin Nyffeler après 75 secondes. C'est d'ailleurs Lou Bogdanoff qui allait ouvrir le score alors qu'il restait 34 secondes à purger au défenseur zürichois (3ème). L'attaquant avait pu profiter d'une subtile déviation de Adam Hasani pour loger le puck dans la lucarne. Les locaux se rebiffaient immédiatement et Kevin Kühni suppléait son gardien sur la ligne de but (voir photo), alors que Marco Mathis avait déjà sorti un premier puck très chaud. Après une nouvelle action chaude à la 6ème, le HCC allait encaisser l'égalisation d'un tir rageur de Tim Grossniklaus. Le HCC avait une grosse occasion de reprendre l'avantage 40 secondes plus tard, sur une déviation de Gaetan Augsburger, mais le puck ne rentrait pas. Lou Bogdanoff allait être victime encore une fois d'une faute zürichoise, de Robin Figren cette fois. David Stämpfli en rajoutait une couche (cross-check) et le HCC allait pouvoir évoluer avec 2 hommes de plus durant 2 minutes pleines. Le HCC ne parvenait toutefois pas à déstabiliser la défense zürichoise. Au quart d'heure, Jeffrey Füglister commettait une faute sur Ramon Tanner, mais avec le même résultat que lors de la séquence précédente. La sirène pouvait retentir sur ce score de parité, pas immérité au vu des occasions de part et d'autre.

2ème tiers

Après 3 minutes dans le tiers médian, Colin Fontana se faisait punir pour avoir fait trébucher son adversaire. Kloten allait pouvoir bénéficier de sa première séquence en supériorité de la partie. C'est Dominic Nyffeler qui régalait le public local en feintant un adversaire à deux reprises avant de faire un arrêt remarquable sur un essai de Patrick Zubler. A la 26ème, Makai Holdener donnait l'avantage à ses couleurs, mais les arbitres devaient consulter la vidéo, le centre en retrait de Lou Bogdanoff étant peut-être repris par l'attaquant chaux-de-fonnier du patin. Une minute plus tard, Gaetan Augsburger avait l'occasion de marquer sur une passe de volée de Konstantin Schmidt, mais Dominic Nyffeler mettait son veto du bout du patin. A la 27ème, les arbitres se trompaient en punissant Adam Hasani, le joueur zürichois étant tombé tout seul. Celle sifflée contre Philip Wetzel 22 secondes plus tard n'était pas usurpée par contre. Le HCC allait lui aussi devoir batailler à 3 contre 5. Il faudra 42 secondes aux locaux pour égaliser via Fabian Ganz d'un tir de la bleue. Le boxplay chaux-de-fonnier ne rompait plus jusqu'au retour de Philip Wetzel. En fin de tiers, les deux équipes éprouvaient le besoin de souffler quelque peu et le jeu baissait un peu d'intensité, même si chacune d'entre elles se créaient quelques occasions et permettaient aux gardiens de se mettre en évidence. A la 39ème, c'est Jaison Dubois qui avait l'occasion d'allumer la lampe, mais butait finalement sur Dominic Nyffeler. Daniel Carbis avait lui aussi l'occasion de redonner l'avantage à ses couleurs, sans plus de succès. Le HCC paraissait le plus à même de reprendre l'avantage dans les dernies instants du tiers.

3ème tiers

C'est à un long round d'observation auquel se livrait les deux adversaires, avec l'impression que celle qui marquerait prendrait un avantage psychologique indéniable. C'est le HCC qui laissait la meilleure impression toutefois au fil des minutes. A la 50ème, Roman Karaffa était victime d'une canne en l'air et René Back se faisait pour la 2ème fois de la soirée. Le HCC n'en profitait pas. A 130 secondes de la fin du tiers, le poteau venait au secours de Dominic Nyffeler sur un essai en backhand de Brett Cameron. Le HCC était près de la victoire. Kloten demandait un temps mort à 55 secondes du terme, le coach Hamberg sentant que son équipe était prête à craquer. A 15 secondes de la fin, Fabian Ganz commettait une faute sur Brett Cameron. Mikael Kvarnström prenait son temps mort. Le sirène résonnait et le les deux équipes allaient se départager après le temps réglementaire.

Prolongation

C'est donc à 4 contre 3 que le HCC débutait ces 5 minutes de prolongation. A 2'05 de la fin, les arbitres pouvaient interrompre le jeu pour punir Daniel Carbis. Marco Mathis sortait la botte au bon moment et maintenait son équipe en vie après 30 secondes dans la pénalité. Kloten allait toutefois passer l'épaule à 33 secondes du terme de la prolongation, encore une fois sur un tir de la ligne bleue de Tim Grossniklaus.

Le HCC peut s'estimer frustré de n'avoir obtenu qu'un point au terme d'une prestation pleine de promesse

 

EHC Kloten - HC La Chaux-de-Fonds x-x (1-1; 1-1; 0-0; 1-0)

Swiss Arena de Kloten, 5114 spectateurs

Arbitres : MM. Erard et Staudenmann, assistés de MM. Pitton et Dreyfus

Buts

  • 02'43 Bogdanoff (Hasani, 5c4) 1-0
  • 07'40 Grossniklaus (Forget) 1-1
  • 25'46 Holdener (Bogdanoff, Barbero) 1-2
  • 28'14 Ganz (Sturny, Füglister, 5c3) 2-2
  • 64'27 Grossniklaus (Figren, 4c3) 3-2

Pénalités

EHCK : 6 x 2'

HCC : 4 x 2' (Fontana, Hasani, Wetzel, Carbis)

Equipes

EHCK : Nyffeler (Janett); Grossniklaus, Steiner; Back, Stämpfli; Ganz, G. Janett; marchon, Froget, Figren; Füglister, Faille, Truttmann; Sturny, Lemm, Knellwolf; obrist, Sutter, Krakauskas; Brunner

HCC : Mathis (Ritz); Jaquet, Zubler; Ahlström, Kühni; Fontana, Wollgast; Hofmann, Barbero; Carbis, Hasani, Cameron; Bofganoff, Tanner, Holdener; karaffa, Augsburger, Schmidt; Dubois, Wetzel, Grezet

Notes

EHCK sans Kellenberger, Lehmann, Kindschi, Kälin (blessés), Harlacher (malade), Mettler, Wetli, Seifert, Halberstadt (surnuméraires)

HCC sans Voirol, Miéville, Bays, Iglesias (blessés), Coffman (suspendu)

Marco Mathis et Tim Grossniklaus sont désignés meilleur joueur de chaque équipe

Photo Enrico Quaranta