Partager:

Rien ne sert de courir...

31 mar 2019 Résumé

Pris à froid dès la première minute et incapable de marquer le moindre but, le HCC a laissé filer le troisième acte de la finale de Swiss League face à Langenthal 2-0. Menés 3-0 dans la série, les Chaux-de-Fonniers n’ont plus droit à l’erreur.

C’est avec des lignes d’attaque entièrement chamboulées que le HCC a entamé ce troisième acte de la finale. Après deux défaites, il fallait tenter quelque chose. Et il fallait entrer dans la rencontre dès les premières secondes. C’est exactement ce qu’a fait Langenthal, qui prenait les devants sur sa première tentative, après 32 secondes de jeu à peine. Les Abeilles ne parvenaient pas à sortir de leur torpeur. Une grossière erreur offensive – un puck perdu sur Brent Kelly dans le slot – et c’était 2 à 0 (8e).

Plutôt que de se révolter, les Chaux-de-Fonniers ont exprimé leur frustration, alignant les pénalités inutiles. Tout au long du premier tiers-temps, ils ont semblé incapables d’inverser la tendance. Le premier sursaut advenait en tout début de deuxième période, quand Dominic Weder parvenait à se retrouver seul devant la cage bernoise, mais Philip Wüthrich faisait le job (22e). Lâché par son jeu de puissance, trop souvent pénalisé, le HCC voyait la rencontre lui échapper un peu plus chaque seconde.

La situation déjà compliquée devenait surréaliste quand les Bernois partaient en contre à 3 contre 1 face à des Chaux-de-Fonniers réduits à quatre parce qu’aucun défenseur n’était venu sur la glace lors du changement de ligne (35e). S’en suivait une des rares grosses occasions des Meuqueux : Tim Coffman passait en force au centre et remettait sur Jérôme Bonnet au deuxième poteau, mais l’essai était manqué (37e).

Le HCC a enfin haussé son niveau de jeu en troisième période. Si tout n’était pas parfait, les hommes de Serge Pelletier ont retrouvé leur envie, mais les déchets dans les passes restaient nombreux. Et Langenthal maintenait une défense serrée et efficace. Et même deux périodes à 5 contre 3 – 33 secondes d’abord, puis une minute 20 – n’ont pas permis aux Abeilles de revenir au score.

Certes, la série n’est pas terminée et le HCC a déjà, une fois dans sa longue histoire, renversé une situation aussi désespérée. Mais pour y arriver, il va falloir sérieusement se retrousser les manches. /mwi  

La Chaux-de-Fonds – Langenthal 0-2 (0-2 0-0 0-0)

Langenthal mène 3 à 0 dans la série.

Les Mélèzes : 4750 spectateurs.
Arbitres : MM. Massy, Urban, Wermeille et Huguet.
Pénalités : 9 x 2’ (Lüthi (2x), Miéville (2x), Stämpfli (2x), Zubler, Jaquet, Bonnet) + 10’ (Stämpfli) contre La Chaux-de-Fonds. 10 x 2’ (Christen, Pienitz (2x), Andersons, Rytz (2x), Leblanc (2x), Dünner, pénalité de banc) contre Langenthal.
Buts : 1re (0’32’’) Rytz (Gerber) 0-1. 8e Kelly 0-2.
La Chaux-de-Fonds : Wolf, Zubler, Jaquet, Kühni, Ahlström, Stämpfli, Lüthi, Fontana, Carbis, Coffman, Bonnet, Weder, Hasani, Cameron, Grezet, Miéville, Augsburger, Tanner, Wetzel, Hobi, Dubois.
Langenthal : Wüthrich, Rytz, Pienitz, Müller, Andersson, Scheidegger, Maret, Henauer, Christen, Tschannen, Pelletier, Kelly, Sterchi, Kummer, Andersons, Gerber, Dünner, Leblanc, Wyss, Küng, Dal Pian.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Bays, Guebey, Wollgast, Erb (blessés), Hofmann, Prysi, Kiss ni Büsser (surnuméraires). Langenthal joue sans Campbell, Nyffeler, Mathis (blessés), Oehninger, Peter, Gyger ni Hess (surnuméraires). La Chaux-de-Fonds joue sans gardien de 58’12’’ à 60’00’’. Wolf et Wüthrich sont élus meilleur joueur de chaque équipe.