Partager:

En route vers la finale !

20 mar 2019 Résumé

Dix ans après, le HCC s’apprête à disputer la finale des play-off de Swiss League. Les hommes de Serge Pelletier ont assuré leur tiquet mercredi soir en battant Thurgovie d’un sec 6 à 1. Les Chaux-de-Fonniers ont plié le match en deux minutes au début de la troisième période.

Si les Thurgoviens étaient dos au mur en arrivant aux Mélèzes, ils ne sont pas venus la fleur au fusil. Ils n’étaient visiblement pas pressés de partir en vacances. Ils ont mis la pression dès les premiers coups de lame, poussant les Chaux-de-Fonniers à la faute. Une technique qui a payé assez rapidement. Sur la deuxième pénalité à l’encontre des Meuqeux, David Wildhaber ouvrait la marque (9e).

L’indiscipline coûte cher dans cette série. Les Chaux-de-Fonniers rétablissaient la parité en supériorité numérique. Tim Coffman ajustait un tir puissant depuis l’aile gauche, qu’Alain Miéville déviait au fond depuis le slot (12e). Un partout, c’était le score au moment d’aller prendre le premier thé.

Même s’ils ont entamé la période intermédiaire en infériorité numérique, les Chaux-de-Fonniers n’ont pas plié. Ils ont même bien failli prendre les devants quand Daniel Carbis est parti seul en contre, mais Janick Schwendener était à son affaire (21e). Anthony Staiger était le suivant à se créer une double occasion en reprenant son propre rebond (23e).

Le jeu de puissance du HCC n’avait pas fini de faire des dégâts. Alain Miéville signait le doublé pendant une pénalité purgée par Adam Rundquist (25e). Sur la punition suivante, Thurgovie pensait s’en être sorti mais Samuel Grezet inscrivait le troisième au moment où Jan Vogel pouvait revenir sur la glace (30e). Les Chaux-de-Fonniers maintenaient leur avance notamment grâce à un Tim Wolf très réactif, d’abord sur une tentative de Simon Seiler, puis sur un essai de Melvin Merola (34e).

Les Thurgoviens n’ont pas baissé les bras, mais la fatigue d’une longue série contre Ajoie a fini par les rattraper. Une grossière erreur défensive – une passe le long de la ligne bleue en entrée de zone – et Brett Cameron allumait le feu aux Mélèzes (45e). Treize secondes plus tard, Dominic Hobi classait l’affaire avant que Daniel Carbis ne porte l’estocade (46e). Et les 3872 spectateurs d’entonner en chœur « on est en finale ! »

La fin du match n’a été que remplissage, dans une ambiance à la hauteur de l’événement. On retiendra surtout les pénalités à répétition qui ont permis aux Abeilles de terminer la rencontre sans la moindre pression. Pour son 100e anniversaire, le HCC s’offre une finale. La première depuis 10 ans. Et un titre ? /mwi

La Chaux-de-Fonds – Thurgovie 6-1 (1-1 2-0 3-0)

La Chaux-de-Fonds remporte la série 4 à 1.

 

Les Mélèzes : 3872 spectateurs.
Arbitres : MM. Massy et Müller, Huguet et Wermeille.
Pénalités : 6 x 2’ (Miéville, Kühni, Cameron (2x), Coffman, Zubler) contre La Chaux-de-Fonds. 7 x 2’ (Collenberg (3x), Rundquist, Vogel, El Assaoui (2x), Seiler) + 2 x 10’ (Vogel, Seiler) contre Thurgovie.
Buts : 10e Wildhaber (Wydo, M. Loosli, à 5 contre 4) 0-1. 12e Miéville (Coffman, Ahlström, à 5 contre 4) 1-1. 25e Miéville (Cameron, Ahlström, à 5 contre 4) 2-1. 30e Grezet (Weder, Wetzel) 3-1. 45e (44’39’’) Cameron 4-1. 44e (44’52’’) Hobi (Bonnet, Miéville) 5-1.  46e (45’56’’) Carbis (Steiger, Coffman) 6-1.
La Chaux-de-Fonds : Wolf, Jaquet, Zubler, Kühni, Ahlström, Fontana, Büsser, Stämpfli, Lüthi, Carbis, Coffman, Staiger, Hasani, Tanner, Cameron, Weder, Wetzel, Grezet, Bonnet, Miéville, Hobi.
Thurgovie : Schwendener, Seiler, Parati, Collenberg, El Assaoui, Wildhaber, Hänngi, Arnold, Bahar, M. Loosli, Ryan, Wydo, J. Loosli, Rundquist, Merola, Frei, Brändli, Fuhrer, Moser, Vogel, Hollenstein.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Augsburger (malade), Bays, Guebey, Wollgast, Erb (blessés), Kiss, Dubois ni Hofmann (surnuméraires). Thurgovie joue sans Steinauer, Engeler (blessés), Zanzi, Rattaggi ni Bertsche (surnuméraires). Tir sur le poteau de M. Loosli (9e). Déviation de Grezet sur le poteau (38e). Temps mort pour Thurgovie (46e). Melvin Merola et Tim Wolf sont élus meilleur joueur de chaque équipe.