Partager:

Et de trois !

27 fév 2019 Résumé

Rien n’est jamais acquis en play-off. Lors du troisième acte du quart de finale face à la Zoug Academy, le HCC a tremblé jusqu’au bout. Il a été mené pendant presque la moitié du match avant d’égaliser et de passer l’épaule en prolongation (3-2). Si les Chaux-de-Fonniers mènent 3 à 0 dans la série, ils doivent continuer à se méfier des Zougois, qui ne sont pas prêts à baisser les bras.  

Zoug aurait dû apprendre la leçon lors du premier acte de ce quart de finale : les pénalités coûtent très cher en play-off. Ils en ont encore fait l’expérience très tôt dans ce troisième match. Daniel Carbis, le nouveau top-scorer des Abeilles, profitait de la première situation spéciale pour ouvrir le score (5e). Avant ça, Samuel Grezet et Tim Coffman avaient eu chacun une chance de lancer la machine. Ce bon départ n’était pas suivi par un festival. Les débats sont restés relativement mornes en première période, avec assez peu d’occasions à se mettre sous la pupille.

Les Zougois parvenaient à égaliser sur l’une de leurs rares occasions : un tir de loin de Cédric Maurer qui frappait l’intérieur du poteau et rebondissait au fond des filets (15e). Ce n’est que dans les deux dernières minutes du tiers-temps que le jeu a quelque peu gagné en intensité. Jérôme Bonnet d’abord, puis Alain Miéville et enfin Gaëtan Augsburger avaient tour à tour l’occasion de redonner l’avantage à leurs couleurs, mais les deux équipes étaient encore dos à dos à l’heure de boire le thé.

À la reprise, ce sont les Zougois qui ont pris le jeu en main. Ils se sont installés dans la zone de défense chaux-de-fonnière et ont mis la pression d’entrée. Un réveil qui ne durait pas et les deux équipes retombaient dans la torpeur qui semblait les habiter depuis le début du match. Ce n’est que quand Kevin Kühni était pénalisé que les débats reprenaient un peu de hauteur. Les Chaux-de-Fonniers étaient les premiers à se montrer dangereux. Tim Coffman d’abord, puis Brett Cameron partaient chacun leur tour en contre, mais butaient sur Luca Hollenstein. C’est alors Kelvin Walz qui trouvait la faille (30e).

Menés au score et piqués au vif, les hommes de Serge Pelletier reprenaient leurs esprits après cette réussite. Arnaud Jaquet et Daniel Carbis créaient le danger coup sur coup, mais sans parvenir à rétablir la parité (33e), puis Jérôme Bonnet, Ramon Tanner et Dominic Hobi unissaient leurs efforts devant Luca Hollenstein, mais sans davantage de succès (35e). Le sursaut ne suffisait pas pour revenir au score avant pause.

Vingt minutes peuvent passer extrêmement vite quand on patine après le score. Les secondes s’égrainaient inéluctablement sans que le HCC ne semble en mesure de renverser la vapeur en troisième période. Quelques occasions ont laissé entrevoir un retour, mais elles étaient fort peu nombreuses. On retiendra surtout celle de Tim Coffman, qui, de près, voyait son shoot être capté par Luca Hollenstein (48e) et celle d’Alain Miéville qui s’envolait vers le ciel (52e).

La pression chaux-de-fonnière s’accentuait en fin de rencontre, mais toujours avec beaucoup de déchets dans les passes et de nombreux pucks perdus bêtement. Alors que les 3022 spectateurs commençaient à perdre espoir, mais sans cesser de donner de la voix du côté de la Tribune 1919, Kevin Kühni sortait de nulle part pour recevoir une passe de Tim Coffman et remettre les deux équipes à égalité d’un tir qui a tué l’araignée (58e). C’était parti pour une durée indéterminée de prolongation.

C’est à l’écran que la rencontre a basculé. En supériorité numérique, Tim Coffman crucifiait le portier Luca Hollenstein, mais l’arbitre, n’accordait pas la réussite et le jeu continuait jusqu’à un nouvel arrêt de jeu. Les deux arbitres allaient ensuite vérifier les images de la vidéo pour accorder la réussite et la victoire au HCC. C’est désormais 3 à 0 dans la série. /mwi

Photo : Michel Henry.

La Chaux-de-Fonds – EVZ Academy 3-2 ap (1-1 0-1 1-0 1-0)

La Chaux-de-Fonds mène 3 à 0 dans la série.

Les Mélèzes : 3022 spectateurs.
Arbitres : MM. Koch et Strëbel, Haag et Wemeille.
Pénalités : 3 x 2’ (Kühni, Tanner (2x)) contre La Chaux-de-Fonds. 5 x 2’ (Schwenninger, Leuenberger, Oejdemark, Oehen, Langenegger) contre EVZ Academy.
Buts : 5e Carbis (Hobi, Stämpfli, à 5 contre 4) 1-0. 15e Maurer (Walz) 1-1. 30e Walz (Oejdemark, Haberstich, à 5 contre 4) 1-2. 58e Kühni (Coffman) 2-2. 62e Coffman (à 5 contre 4) 3-2.
La Chaux-de-Fonds : Wolf, Jaquet, Zubler, Kühni, Ahlström, Stämpfli, Lüthi, Fontana, Carbis, Coffman, Cameron, Bonnet, Tanner, Hobi, Weder, Wetzel, Grezet, Hasani, Miéville, Augsburger, Staiger.
EVZ Academy : Hollenstein, Maurer, Wüthrich, Capaul, Fohrler, Elsener, Oejdemark, Graf, Stoffel, Widerström, Leuenberger, Bougro, Lanz, Schwenninger, Oehen, Eugster, Rudolf, Langenegger, Haberstich, Kläy, Walz.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Bays, Guebey, Wollgast, Erb (blessés), Hofmann, Dubois, Prysi ni Kiss (surnuméraires), mais avec Fontana (en provenance de Biasca), Staiger (en provenance de Winterthour) et Stauffacher (2e gardien, des juniors élites de Bienne). EVZ Academy joue sans Schleiss, Lust, Stampfli, Voejnicek ni Auriemma (blessés). Temps mort pour EVZ Academy (60e). Carbis et Hollenstein sont élus meilleur joueur de chaque équipe.