Partager:

Le HCC fait la différence en power-play

22 fév 2019 Résumé

Après un départ compliqué, le HCC a fait la différence en troisième période et en supériorité numérique. Il remporte le premier acte de son quart de finale face à l’EV Zoug Academy dans la douleur, 5 à 3.

46 secondes, c’est le temps qu’il a fallu au HCC pour se montrer dangereux pour la première fois. Samuel Grezet débordait à toute vitesse la défense zougoise par l’aile droite et Philipp Wetzel tentait sa chance depuis le slot, bien contré par l’arrière-garde adverse. Un peu plus d’une minute plus tard, Tim Wolf sortait son premier arrêt. Les play-off étaient officiellement lancés. Avec leur lot de nervosité qui explique peut-être pourquoi les Chaux-de-Fonniers ont dû rapidement se défendre à 3 contre 5 (4e).

Les hommes de Serge Pelletier ont tenu le choc et se sont remis à l’assaut de la cage adverse dès le retour à la normale. Adam Hasani écartait Luca Hollenstein avant de servir Brett Cameron au 2e poteau, mais celui-ci ne parvenait pas à lever la rondelle. Le HCC avait plusieurs occasions d’ouvrir la marque, notamment à 4 contre 4, mais l’épisode se terminait en pugilat (16e). Le tiers-temps se terminait également aux poings et sans réussite de part et d’autre.

Les Académiciens commençaient mal la période intermédiaire en prenant une pénalité toujours évitable pour surnombre. Tim Coffman croyait bien avoir trouvé la faille, mais le puck s’était arrêté entre les jambières du portier zougois. Un sauvetage miraculeux qui a surpris le principal intéressé lui-même (23e). Dans la même situation peu après, Tim Wolf laissait, lui, filer la rondelle jusqu’au fond des filets. Bien que dominés à outrance, les Zougois prenaient les commandes de la rencontre.

Le deuxième tiers-temps s’est écoulé avec cette impression que le match pourrait durer des heures, le HCC resterait incapable de mettre la rondelle au bon endroit. Pourtant, les Chaux-de-Fonniers dominaient leur sujet, ne laissant pour ainsi dire aucun espace à leurs adversaires. Mais rien n’y faisait. Même une splendide triangulation de la première ligne ne permettait pas d’égaliser (38e). Pire, alors qu’il restait six secondes au tableau d’affichage, Zoug doublait la mise, et on voyait mal quel miracle permettrait d’inverser la vapeur.

En supériorité, le capitaine du soir David Stämpfli montrait l’exemple et réduisait enfin la marque d’un puissant tir de la ligne bleue (42e). Dans la foulée, Gaëtan Augsburger passait à deux doigts de l’égalisation (43e). Ce n’était que partie remise et le numéro 76 remettait les équipes dos à dos après une action confuse qui voyait le puck frapper le poteau avant de terminer sa course au bon endroit, à nouveau avec un homme de plus sur la glace.

Les pénalités coûtaient très cher au Zougois. La troisième de la troisième période permettait la troisième réussite des Meuqueux. Et c’est à nouveau Gaëtan Augsburger qui faisait la différence. Il donnait enfin l’avantage aux Abeilles (49e), sur un service de Daniel Carbis. Les Mélèzes prenaient feu ! David Stämpfli donnait un avantage qu’on pensait décisif d’un nouveau missile de la ligne bleue à 5 contre 4 (56e). Mais 32 secondes plus tard, Fabian Haberstich réduisait l’écart !

Les 2462 spectateurs n’ont pas eu le temps de trembler. Vingt et une secondes plus tard, Philipp Wetzel redonnait deux longueurs d’avance à ses couleurs. Un but mérité pour un joueur qui abat un travail gigantesque, notamment en infériorité numérique. Après un nouveau moment chaud, la partie se terminait sous une pluie de pénalité. Ça promet pour la suite de la série. /mwi

Photo : Michel Henry.

 

La Chaux-de-Fonds — EVZ Academy 5-3 (0-0 0-2 5-1)

La Chaux-de-Fonds mène 1 à 0 dans la série.

Les Mélèzes : 2462 spectateurs.
Arbitres : MM. Mollard et Fluri, Micheli et Haag.
Pénalités : 12 x 2’ (Hofmann, Kühni, Bonnet, Coffman (2x), Miéville. Ahlström, Tanner (2x), Hasani, Stämpfli, Wetzel) + 10’ (Cameron) contre La Chaux-de-Fonds. 14 x 2’ (Oejdemark, Maurer, Elsener, Widerström (2x), surnombre (2x), Fohrler (2x), Stoffel, Capaul, Lanz (2x), Haberstich) + 10’ (Elsener) contre EVZ Academy.
Buts : 26e Leuenberger (Bougro) 0-1. 40e Jordann Bougro 0-2. 42e Stämpfli (Kühni, Carbis, à 5 contre 4) 1-2. 47e Augsburger (Hobi, à 5 contre 4) 2-2. 49e Augsburger (Carbis, à 5 contre 4) 3-2. 56e (55’34’’) Stämpfli (Carbis, à 5 contre 4) 4-2. 57e (56’06’’) Haberstich 4-3. 57e (56’27’’) Wetzel (Grezet) 5-3.
La Chaux-de-Fonds : Wolf, Jaquet, Zubler, Kühni, Ahlström, Stämpfli, Lüthi, Hofmann, Hasani, Coffman, Cameron, Carbis, Tanner, Hobi, Weder, Wetzel, Grezet, Bonnet, Miéville, Augsburger, Dubois.
EVZ Academy : Hollenstein, Maurer, Wüthrich, Capaul, Fohrler, Elsener, Oejemark, Graf, Lust, Widerström, Leuenberger, Bougro, Lanz, Schwenninger, Oehen, Stoffel, Rudolf, Langenegger, Haberstich, Kläy, Walz.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Bays, Guebey, Wollgast, Erb (blessés), Prysi (avec les Juniors élites de Bienne), Kiss, Steiger, Fontana ni Büsser (surnuméraires). EVZ Academy joue sans Schleiss, Stampfli, Volejnivek ni Auriemma (blessés). Au début du match, le PostFinance Scorer Timothy Coffman remet un chèque de 12'000 francs au représentant du mouvement junior, le responsable de l’école de hockey du HCC, Luc Léderrey. Augsburger et Hollenstein sont élus meilleur joueur de chaque équipe.