Partager:

Une victoire aux tirs au but pour finir l'année

30 déc 2018 Résumé

Le décollage a été lent dimanche aux Mélèzes, mais après un round d’observation, Chaux-de-Fonniers et Viègeois ont offert une belle prestation saupoudrée d’une bonne dose de suspense. Après plusieurs retournements de situation, des prolongations et des tirs au but, c’est finalement le HCC qui s’est imposé 4 à 3.

Le public n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la pupille pendant le premier vingt. Les Chaux-de-Fonniers ont quasiment commencé la rencontre en supériorité numérique à la suite d’une faute d’Andy Furrer sur Kevin Kühni (2e), mais ils n’ont pas su tirer profit de cet avantage. La période s’est ensuite déroulée dans une certaine indifférence avec des protagonistes visiblement fatigués par un calendrier très chargé en cette fin d’année.

Il a fallu attendre un puck subtilement placé sous la latte par Adam Hasani pour voir les Mélèzes sortir de leur léthargie. L’ouverture du score réveillait les spectateurs, bien peu nombreux jusque-là à suivre les efforts pourtant constants des membres de la Tribune 1919. Déjà brillant pour amener la première réussite chaux-de-fonnière, Timothy Coffman remettait le couvert en slalomant dans une défense viègeoise complètement dépassée, mais Sascha Rochow s’interposait sur le lancer du topscorer (16e).  Le HCC aurait dû terminer le tiers-temps au chaud puisque Andy Furrer était à nouveau puni (20e), mais une passe téléphonée de Philip Ahlström à la ligne bleue permettait à Mark Van Guilder et Daniel Kissel de mener un contre imparable et de rétablir la parité.

Les hommes de Serge Pelletier commençaient la deuxième période en supériorité numérique, mais se montraient à nouveau incapables de créer le danger. Ils étaient cueillis à froid peu après, quand Jules Sturny inscrivait le deuxième but haut-valaisan, d’un tir certes dévié, mais qui ne semblait pas inarrêtable (24e). Cette réussite piquait les Chaux-de-Fonniers au vif. Dans les minutes qui suivaient, les Abeilles s’installaient dans le camp viègeois. Zigzagant dans la zone, Timothy Coffman offrait un caviar à Philip Ahlström, qui visait Daniel Carbis au deuxième poteau, mais la reprise passait à côté (25e). L’occasion suivante était la bonne. Cette fois, le numéro 95 était à la passe et Brett Cameron à la conclusion pour le 2 partout (26e).

La troisième réussite chaux-de-fonnière était plus confuse. Le premier tir était arrêté par Sascha Rochow, mais le portier valaisan laissait la rondelle traîner devant ses jambières. Dominic Hobi ne se faisait pas prier et poussait le puck au fond des filets (28e). La mi-match était à peine passée que Viège prenait son temps mort, la défense venant de se faire une fois de plus enfumer par Timothy Coffman. Dans le dernier quart du tiers-temps, le HCC aurait pu augmenter son avance, notamment par l’intermédiaire de Philipp Ahlström, de Brett Cameron ou encore de Patrick Zubler, mais la maison viègeoise tenait le choc.

À la reprise, les Hauts-Valaisans étaient bien décidés à renverser une nouvelle fois la vapeur. Ils ont profité de la pénalité infligée à Arnaud Jaquet en fin de période pour s’installer devant la cage de Christophe Bays et y sont restés quelque temps même après la fin de la punition. La plus grosse occasion de ce début de tiers-temps restait toutefois chaux-de-fonnière, quand Brett Cameron servait Alain Miéville en contre (43e). La contre-attaque ne réussissait pas aux Abeilles, puisque Timothy Coffman perdait aussi son duel contre le dernier rempart viègois (48e).

Comme toujours quand le score est serré, les secondes semblaient s’égrainer au ralenti du point de vue chaux-de-fonnier. Fidèle à sa réputation, Viège ne baissait pas les bras et continuait à tenter sa chance. Et la persévérance finissait par payer. Luca Camperchioli remettait les deux équipes dos à dos avec l’aide de Mark Van Guilder (57e).

Les Abeilles pouvaient nourrir des regrets de ne pas avoir plié l’affaire dans le temps réglementaire. Un nouveau contre leur offrait le puck de la victoire, mais malgré le sang-froid et la subtilité de l’échange entre Alain Miéville et Adam Hasani, le score ne bougeait pas (58e). Dernier tir du temps réglementaire, un lancer de Daniel Carbis s’écrasait sur le poteau (59e). 

Au ping-pong des prolongations à trois contre trois, Viège se montrait le plus dangereux quand Niki Altorfer forçait Christophe Bays à sortir le grand jeu (63e). Insuffisant puisque les deux équipes ne parvenaient pas à se départager. Au jeu des tirs au but, le HCC passait enfin l’épaule, grâce notamment aux deux réussites de son infatigable topscorer Timothy Coffman. /mwi

La Chaux-de-Fonds – Viège 4-3 tàb (1-1 2-1 0-1 0-0)

Les Mélèzes : 2572 spectateurs.
Arbitres : MM. Dipietro, Tscherrig, Gurtner et Kaderli.
Pénalités : 3 x 2’ (Jaquet, Miéville, Zubler) contre La Chaux-de-Fonds. 3 x 2’ (Furrer (2x), Kissel) contre Viège.
Buts : 15e Hasani (Coffman) 1-0. 20e (19’46’’) Van Guilder (Kissel, à 4 contre 5 !) 1-1. 24e Sturny (Altorfer) 1-2. 26e Cameron (Ahlström) 2-2. 28e Hobi (Coffman) 3-2. 57e Camperchioli (Van Guilder) 3-3.
Tirs au but : Kissel manque (arrêt Bays) 0-1. Hasani marque 1-0. Dolana marque 1-1. Coffman marque 2-1. Van Guilder marque 2-2. Cameron manque (à côté) 2-2. Brugger manque (arrêt Bays) 2-2. Miéville manque (arrêt Rochow) 2-2. Achermann manque (arrêt Bays) 2-2. Hobi manque (arrêt Rochow) 2-2. Coffman marque 3-2. Dolana manque (arrêt Bays) 3-2.
La Chaux-de-Fonds : Bays, Jaquet, Zubler, Stämpfli, Kühni, Hofmann, Ahlström, Lüthi, Voirol, Carbis, Coffman, Hobi, Hasani, Miéville, Cameron, Schnegg, Kiss, Augsburger, Grezet, Wetzel, Dubois.
Viège : Rochow, Camperchioli, Lindemann, Wiedmer, Schüpbach, Steiner, Brantschen, Haueter, Kissel, Van Guilder, Dolana, Altorfer, Achermann, Sturny, Burgener, Ritz, Furrer, Fogstad, Brügger, Zwissler, Valenza.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Weder, Guebey, Bonnet, Wollgast, Erb (blessés), Tanner (Suisse M20) ni Prysi (surnuméraire). Viège joue sans Brem, Nater, Lory, Hostetter, Heynen (blessés) ni Fellay (surnuméraire). Temps mort pour Viège (32e). Tir sur le poteau de Carbis (59e). Van Guilder et Coffman sont élus meilleur joueur de chaque équipe.