Partager:

Elites : HCC - Rapperswil 6-3 Le HCC en mode patron

23 déc 2018 Résumé élites

Avec la venue de Rapperswil , c'est un vrai match au sommet qui allait se dérouler en fin d'après-midi aux Mélèzes. Pour les St-Gallois, 2èmes, il fallait vaincre pour réduire l'écart de 8 points qui séparait les protagonistes.

Pour arriver à leurs fins, les visiteurs musclaient le jeu d'entrée de jeu et se voyaient punir à 3 reprises avant la 8ème minute. C'est sur la 3ème punition que le HCC allait ouvrir la marque par Luka Zürcher quelques secondes avant la fin de la pénalité. Loin de se calmer, les joueurs de Rapperswil subissaient encore les foudres, justifiées au demeurant, du trio arbitral, très à son affaire ce soir. Le HCC avait même la possibilité de jouer avec 2 hommes de plus durant 83 secondes, mais ne profitait pas de cette aubaine. Au coup de sirène, on pouvait craindre que ces occasions gâchées allaient se payer par la suite.

Dès l'entame du tiers médian, les visiteurs mettaient une grosse pression. Le HCC éteignait une pénalité sifflée contre Karim Bouchareb (22ème), mais concédait l'égalisation sur un but bizarre, le puck ayant préalablement passé par-dessus la tête de Josef Grguric avant de retomber dans son dos. Marco Benz arrivait à mettre le puck au fond des buts (25ème). Le HCC avait l'occasion de reprendre les devants avec un tir de pénalité à la 28ème. Arnaud Schnegg ne parvenait toutefois pas à tromper la vigilence de Gian Bürer, malgré une belle feinte de corps. 70 secondes plus tard, les St-Gallois prenaient l'avantage par Yanick Streule qui trompait imparablement le portier chaux-de-fonnier. C'est à l'occasion d'une pénalité infligée contre le même Yanick Streule que le HCC allait égaliser à la 36ème par Arnaud Schnegg, après une superbe action de power-play. La fin de tiers allait voir les pénalités pleuvoir après une échauffourée devant les buts st-gallois. 3 joueurs du HCC étaient punis, alors que deux joueurs st-gallois allaient rejoindre leurs deux coéquipiers déjà assis sur le banc, dont David Berfiore, puni de 2+10 pour une charge à la tête. 20 secondes plus tard, c'est un autre visiteur qui était puni. A 4 contre 3, le HCC allait prendre reprendre l'avantage grâce à Guillaume Voegeli à la 40ème, après 15 secondes de power-play.

Les choses semblaient se calmer dès l'entame du dernier tiers. C'est en infériorité numérique que le HCC allait inscrire un but, par Illko Matus à la 42ème. On pensait que le plus dur était fait, mais c'était sans compter avec une action durant laquelle Micha Jud se promenait tranquillement dans le camp de défense chaux-de-fonnier avant d'ajuster le cadre des buts et de réduire le score (48ème). Mais les visiteurs retombaient dans leurs travers et se faisaient punir à la 52ème, tout d'abord Yanick Streule pour une charge à la bande qui lui valait 2+10, puis David Bertone 36 secondes plus tard. La bande à Martin Roh ne profitait pas de cette double supériorité. Le coach st-gallois sortait son gardien à plus de 2 minutes de la fin pour jouer à 6 contre 5. Anthony Donzé choisissait de bloquer le puck contre la bande 36 secondes plus tard. Il était puni par l'arbitre et punissait son équipe qui allait devoir évoluer à 4 contre 6. Heureusement, Yoan Adatte ajustait le but depuis le rond d'engagement de son camp de défense. Le gardien visiteur reprenait alors place dans sa cage, ce qui n'empêchait pas Arnaud Schnegg de donner au score une allure définitive après un contre mené par Ludovic Voirol.

C'est finalement de façon méritée que le HCC aura vaincu son dauphin, les arguments techniques des Abeilles ayant eu plus de poids que le jeu physique des visiteurs.

Avec 11 points d'avance, le HCC s'est assuré un coussin confortable jusqu'en 2019 puisque le prochain match est prévu le 3 janvier aux Mélèzes, sur le coup de 18h30. 

 

HC La Chaux-de-Fonds - Rapperswil-Jona Lakers 6-3 (1-0; 2-2; 3-1)

 

 

Feuille de match officielle