Partager:

Une leçon de réalisme

18 déc 2018 Résumé

La réussite a choisi son camp mardi soir aux Mélèzes. Dominateur, le HCC n’a pas su concrétiser ses occasions et a été rapidement mené de quatre longueurs. Il a trouvé les ressources pour revenir, mais s’est effondré en fin de rencontre pour s’incliner lourdement 7 à 3 face à Olten.

La pause a donné aux deux équipes l’envie de bouffer de la glace. Dès les premiers coups de lame, les protagonistes ont montré de la volonté et de l’engagement. Au jeu de la réussite, c’est Olten qui a eu du succès en premier. Ueli Huber ouvrait la marque dans un angle impossible, en logeant la rondelle en pleine lucarne (5e). Imparable. Le HCC aurait pu vivre un début de partie franchement cauchemardesque puisque dans les minutes qui suivaient l’ouverture du score, les hommes de Serge Pelletier se retrouvait à 5 contre 3. Une double infériorité sans conséquence.

Les Abeilles avaient une première occasion de revenir au score quand Adam Hasani était accroché devant la cage défendue par Matthias Mischler. Si les Soleurois s’en sortaient avec une grosse frayeur sur cette occasion, ils pliaient en boxplay, quand Dominic Hobi fusillait le portier des Souris à bout portant (16e). Malheureusement, la parité ne tenait que poignée de secondes, le temps pour Stanislas Horansky de redonner l’avantage à ses couleurs sur l’action suivante (17e). La fin de la période voyait les joueurs d’Olten imposer le respect à coups de charge, sans intervention arbitrale.

À la reprise, le HCC est revenu sur les chapeaux de roue. Il s’est installé dans la zone soleuroise et a pressé tant et plus, sans résultat. Contre le cours du jeu, Olten augmentait son avance sur sa première action du tiers-temps (23e) et sur la deuxième (24e), d’un doublé de Diego Schwarzenbach. Ce double coup du sort n’a pas coupé les jambes des Chaux-de-Fonniers, qui continuaient à dominer la rencontre, mais sans parvenir à concrétiser leur supériorité.

Pourtant, les occasions étaient là, à l’image d’Alain Miéville dont le tir s’écrasait sur le plastron de Matthias Mischler (32e). La différence entre les deux équipes ne tenait qu’à l’efficacité. Olten le prouvait une fois de plus en inscrivant le 5e, en infériorité numérique, à la suite d’un contre de Silvan Wyss (33e). Le HCC parvenait enfin à réduire l’écart par l’entremise de Timothy Coffman (37e). Une réussite qui donnait un nouvel élan aux Abeilles. Peu après, le top-scorer tentait une passe sur son compère Brett Cameron, mais la défense soleuroise s’interposait.

Après le deuxième thé, les Chaux-de-Fonniers savaient que leurs chances d’inverser la tendance étaient minces. C’est donc d’entrée de jeu qu’ils ont foncé à l’attaque. Avec succès puisque Philip Ahlström inscrivait le 3e alors qu’à peine plus de deux minutes dans l’ultime période. Nerveux, les Soleurois accumulaient les pénalités, mais le HCC ne parvenait pas à en profiter.

C’est une pénalité qui faisait définitivement pencher la balance du côté suisse-allemand de la force. Adam Hasani se retrouvait sur le banc pour une faute qui ne sautait pourtant pas aux yeux. En supériorité numérique, Evgeni Chiriaev enfonçait le clou, sur une passe d’un autre ancien des Mélèzes, Daniel Eigenmann. Le fils du Tsar en remettait une couche trois minutes plus tard en inscrivant le septième et dernier but de la rencontre. /mwi

La Chaux-de-Fonds – Olten 3-7 (1-2 1-3 1-2)

Les Mélèzes : 2056 spectateurs.
Arbitres : MM. Gäumann, Gianinazzi, Schlegel et Wermeille.
Pénalités : 5 x 2’ (Cameron (2x), Zubler, Miéville, Hasani) contre La Chaux-de-Fonds. 7 x 2’ (Muller (3x), Rexha, Grossniklaus, Wyss, Zanatta) + 10’ (Muller) contre Olten.
Buts : Huber (Wyss, S. Lüthi) 1-0. 16e (15’47’’) Hobi (Hasani, Miéville, à 5 contre 4) 1-1. 17e (16’09’’) Horansky (Chiriaev, Bagnoud) 1-2. 23e (22'48’’) Schwarzenbach (Gerber, Bagnoud) 1-3. 24e (23’19’’) Schwarzenbach (Ulmer) 1-4. 34e Wyss (Gervais, à 4 contre 5 !) 1-5. 37e Coffman (Prysi, Carbis) 2-5. 43e Ahlström (Coffman) 3-5. 54e Chiriaev (Eigenmann, Gervais, à 5 contre 4) 3-6. 57e Chiriaev (Hohmann, Gerber) 3-7.
La Chaux-de-Fonds : Bays, Jaquet, Zubler, Stämpfli, Kühni, Ahlström, V. Lüthi, Hofmann, Prysi, Carbis, Coffman, Cameron, Hasani, Miéville, Hobi, Dubois, Kiss, Voirol, Grezet, Wetzel, Weder.
Olten : Mischler, Grossniklaus, Eigenmann, Zanatta, S. Lüthi, Bagnoud, Gerber, Bucher, Barbero, Horansky, Chiriaev, Hohmann, Wyss, Gervais, Huber, Schwarzenbach, Mäder, Ulmer, Schneuwly, Rexha, Muller.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Guebey, Augsburger, Bonnet, Wollgast, Erb (blessés) ni Tanner (en équipe de Suisse M20). Olten joue sans Haas, Vodoz, Rouiller ni Truttmann (blessés). Voirol et Schwarzenbach sont élus meilleur joueur de chaque équipe.